jeudi 28 octobre 2021
A VOIR

|

Saisie d’arme et d’ice : les trafiquants jugés le 25 novembre

Publié le

Lundi 4 octobre à partir de 6 heures du matin, la direction de la sécurité publique (DSP), le service des douanes, la police municipale de Papeete et le groupement interministériel de recherche (GIR) ont mené une vague d'interpellations et de perquisitions dans les communes de Punaauia, Faa'a et Papeete.

Publié le 05/10/2021 à 14:58 - Mise à jour le 08/10/2021 à 15:46
Lecture 2 minutes

Lundi 4 octobre à partir de 6 heures du matin, la direction de la sécurité publique (DSP), le service des douanes, la police municipale de Papeete et le groupement interministériel de recherche (GIR) ont mené une vague d'interpellations et de perquisitions dans les communes de Punaauia, Faa'a et Papeete.

Mise à jour du 8 octobre : Les 7 personnes mises en cause ont été déférées au parquet vendredi 8 octobre et poursuivies des chefs suivants :
– acquisition, détention, transport, cessions de stupéfiants et association de malfaiteurs en vue de commettre ces infractions ;
– acquisition et détention d’armes et munitions de catégorie B.
Ces 7 personnes ont été présentées au juge des liberté et de la détention, en vue d’une détention provisoire pour cinq et d’un placement sous contrôle judiciaire pour deux jusqu’à l’audience de comparution différée du 25 novembre 2021.
Il appartiendra au tribunal correctionnel de décider leur culpabilité.
La procureur de la République rappelle que le trafic d’ice est un contentieux de masse en Polynésie française traité comme tel avec recours aussi souvent que possible à la procédure de comparution immédiate.

Dans le cadre d’une enquête préliminaire, cette opération concernait plusieurs individus suspectés de participer à un vaste trafic d’ice. Ils sont suspectés de trafic d’ice dans un quartier de Papeete, depuis janvier 2021. Sept personnes ont donc été interpellées (5 hommes et 2 femmes âgés de 30 à 57 ans), près de 15 millions de Fcfp en liquide ont été saisis, 4,5 millions sur des comptes bancaires, 5 véhicules automobiles d’une valeur totale supérieure à 30 millions de Fcfp, 7 téléphones portables, 1 tablettes, ainsi que de l’ice pour une valeur marchande de 10 millions de Fcfp. Deux armes de poing ont également été appréhendées au domicile de deux des trafiquants : un revolver 38 special et un pistolet 22 LR.

Une trentaine d’agents de la DSP, les douanes, la police municipale de Papeete et le GIR ont participé à cette opération. Les brigades canines de ces services ont été largement mises à contribution pour déceler les caches de drogue et d’argent liquide.

Les 7 personnes interpellées ont été placées en garde à vue pour une durée maximale de 96 heures. À l’issue, elles seront déférées devant le parquet. Les peines encourues sont de 10 ans de prison une peine d’amende jusqu’à 900 millions de Fcfp et la confiscation de tous leurs biens.

Il s’agit du deuxième réseau de trafic d’ice démantelé par la DSP.

Rédigé par

infos coronavirus