lundi 18 octobre 2021
A VOIR

|

Cambriolages en série à Paea : le procès renvoyé

Publié le

Au tribunal de Papeete ce jeudi après-midi devait se tenir le procès en comparution immédiate de deux des quatre jeunes impliqués dans les multiples vols dans la commune de Paea dans la nuit du 23 février, mais également pour de multiples cambriolages dans des écoles, des entreprises et des particuliers. Le procès a dû être renvoyé.

Publié le 11/03/2021 à 17:05 - Mise à jour le 11/03/2021 à 17:09
Lecture < 1 min.

Au tribunal de Papeete ce jeudi après-midi devait se tenir le procès en comparution immédiate de deux des quatre jeunes impliqués dans les multiples vols dans la commune de Paea dans la nuit du 23 février, mais également pour de multiples cambriolages dans des écoles, des entreprises et des particuliers. Le procès a dû être renvoyé.

Les deux individus âgés d’à peine 19 ans ont commis 15 cambriolages dans la commune de Paea du 20 octobre 2020 au 24 février dernier. Faute d’avocat il n’ont pu être jugés aujourd’hui. Ils comparaîtront de nouveau le 8 avril. Un renvoi qui arrange les parties civiles.

“Ce sont quand même des vols par effraction, c’est-à-dire qu’il y a eu des dégâts. Et ces dégâts là seront pris en charge par la mairie, outre les autres victimes de la commune de Paea. Il y a des cabinets médicaux, des médecins, des particuliers aussi. La commune aussi a été lésée dans cette affaire-là. Le tribunal a considéré qu’il fallait renvoyer l’affaire parce qu’il n’y avait pas d’avocat pour les prévenus. Ça permettra en tout cas au niveau de la commune, de chiffrer spécifiquement le préjudice puisqu’en fait on est dans le cadre d’une procédure assez rapide de comparution immédiate et ça peut mettre en difficulté les parties civiles à chiffrer leur préjudice comme c’est le cas pour la commune de Paea”, Me Stanley Cross avocat de la mairie de Paea.

Ces deux jeunes seront maintenus en détention provisoire jusqu’au 8 avril. Leurs deux complices mineurs seront convoqués au mois de juin devant le juge des enfants.

Rédigé par

infos coronavirus