samedi 5 décembre 2020
A VOIR

|

Assises : le procès de l’ex-entraîneur de boxe de l’AS Aorai s’ouvre en appel

Publié le

Le dernier procès de cette session d’assises s’est ouvert ce lundi matin au palais de justice de Papeete. L’ex-entraîneur de boxe de l’AS Aorai y est jugé en appel pour les viols de 4 mineurs, deux garçons et deux filles. Il avait écopé de la peine maximale en première instance, soit 20 ans de réclusion.

Publié le 24/02/2020 à 10:37 - Mise à jour le 24/02/2020 à 11:34
Lecture < 1 min.

Le dernier procès de cette session d’assises s’est ouvert ce lundi matin au palais de justice de Papeete. L’ex-entraîneur de boxe de l’AS Aorai y est jugé en appel pour les viols de 4 mineurs, deux garçons et deux filles. Il avait écopé de la peine maximale en première instance, soit 20 ans de réclusion.

L’ex-entraîneur est accusé de s’en être pris aux victimes présumées au sein même du club sportif. De 1991 à 1998 pour l’une et de 2011 à 2013 pour les trois autres. L’homme aurait aussi filmé certains des ébats, ce qui lui vaut d’être également renvoyé pour captation d’images à caractère pornographique mettant en scène des mineurs.  

Ce lundi matin, les avocats des victimes ont sollicité le huis clos partiel afin que les journalistes puissent rendre compte du déroulement du procès qui doit se tenir sur quatre jours. Mais les magistrats de la cour d’assises s’y sont opposés et ont prononcé le huis clos total. Le verdict est attendu jeudi.

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.