dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Affaire Pageau : le jugement confirmé en appel

Publié le

En cour d'appel ce jeudi, le jugement a été confirmé dans l'affaire Pageau. Dans ce volet, l'ex-homme d'affaire, qui comparait pour trafic de stupéfiants, se présentait comme prévenu et victime à la fois.

Publié le 05/09/2019 à 10:25 - Mise à jour le 05/09/2019 à 17:28
Lecture < 1 min.

En cour d'appel ce jeudi, le jugement a été confirmé dans l'affaire Pageau. Dans ce volet, l'ex-homme d'affaire, qui comparait pour trafic de stupéfiants, se présentait comme prévenu et victime à la fois.

Thierry Pageau était de nouveau devant le tribunal ce jeudi. Il comparaissait en correctionnelle pour trafic d’ice dans un dossier où il se présente comme victime.

Dans la nuit du 31 décembre 2015, Thierry Pageau avait été agressé à Taunoa par un individu qui lui avait porté plusieurs coups de couteau et qui disait lui avoir commandé 5 grammes d’ice. Une version que contestait l’homme d’affaires déchu -qui avait eu le poumon perforé dans la rixe, et qui affirmait être tombé dans un guet-apens alors qu’il pensait rejoindre un ami qui lui avait demandé de l’argent.

En première instance, les juges ont estimé qu’ils disposaient de suffisamment d’éléments pour le condamner à deux ans de prison ferme. Pour les coups de couteau, son principal agresseur avait quant à lui écopé de quatre années ferme et son complice de deux ans.

Le jugement a été confirmé en appel.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.