jeudi 26 novembre 2020
A VOIR

|

18 mois de prison pour le chauffard de Paea

Publié le

La personne qui a percuté deux jeunes cyclistes, à Paea début juin, entraînant la mort de l’un, a été jugée en comparution immédiate ce jeudi. Le tribunal correctionnel l’a condamnée à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis.

Publié le 04/07/2019 à 18:01 - Mise à jour le 04/07/2019 à 18:08
Lecture 2 minutes

La personne qui a percuté deux jeunes cyclistes, à Paea début juin, entraînant la mort de l’un, a été jugée en comparution immédiate ce jeudi. Le tribunal correctionnel l’a condamnée à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis.

Le jeune Tinihau n’avait que 18 ans, lorsqu’il a été fauché le matin du 2 juin dernier à Paea. Il roulait à vélo avec un ami du côté de LS Proxy, lorsqu’un véhicule arrivant de Papara les percute. Le choc frontal est si violent que les deux jeunes passent par-dessus la voiture.

Tinihau y aura laissé sa vie ; son ami, grièvement blessé, écopera d’une ITT de 45 jours.

Le chauffeur du véhicule était en larmes, ce jeudi au tribunal correctionnel de Papeete, au moment de présenter ses excuses aux familles. Il roulait très vite et son dépistage d’alcoolémie s’est révélé positif.

Il dit ne pas avoir vu les deux jeunes à vélo. Paniqué, il ne s’est pas arrêté et il est rentré chez lui avant de se rendre dans la demi-heure suivante à la gendarmerie.

Le procureur a requis 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis, le retrait de son permis et l’obligation d’indemniser les victimes. Des réquisitions qui ne satisfont pas la mère de Tinihau.

« C’est très dur, mon fils vaut plus que ça, confie cette dernière. C’est une vie quand même ! Et un chauffard comme lui, il faut que ça s’arrête… C’est très dur pour moi. Je n’accepte pas, parce que mon garçon vaut plus que ça », lâche-t-elle dans un sanglot.

Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur en condamnant le chauffard à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis ; l’obligation d’indemniser les victimes et leurs familles ; l’annulation de son permis de conduire et l’interdiction de le repasser dans un délai d’un an ; et 30 000 Fcfp d’amende.

Le conducteur, aussi père de six enfants, roulait sans assurance, tous les frais seront donc à sa seule charge.

De leur côté, les familles des victimes organiseront le 13 juillet une marche en mémoire du jeune Tinihau, et pour rappeler à la population de mieux se comporter sur les routes.

infos coronavirus

Moetai Brotherson regrette que les aides de l’État ne soient pas indexées

Le député Moetai Brotherson était notre invité en plateau mardi soir. Nous avons fait un point avec lui sur la situation sanitaire et économique du fenua, mais aussi sur le procès en appel de Radio Tefana.