mardi 28 juin 2022
A VOIR

|

16 ans ferme pour avoir frappé sa compagne à mort

Publié le

Son procès a débuté mardi en même temps que la première journée des assises : un homme, poursuivi pour des violences régulières sur sa compagne ayant entraîné la mort sans intention de la donner, a été condamné hier à 16 ans de réclusion criminelle.

Publié le 19/05/2022 à 9:09 - Mise à jour le 19/05/2022 à 14:24
Lecture < 1 min.

Son procès a débuté mardi en même temps que la première journée des assises : un homme, poursuivi pour des violences régulières sur sa compagne ayant entraîné la mort sans intention de la donner, a été condamné hier à 16 ans de réclusion criminelle.

Les faits remontent au 5 février 2019 : le soir, l’homme rentre saoul au logement de fortune qu’il partage alors avec sa compagne. Il se met alors à la frapper. Il la gifle, lui donne des coups de poings et de pied, et lui marche même sur la tête. Le lendemain des faits, la victime ne se réveille pas mais respire toujours. Ce n’est que le surlendemain que son tane violent demande de l’aide à un infirmier.

Les pompiers sont rapidement sollicités pour évacuer la victime au centre hospitalier de Taaone, où elle décède quelques jours plus tard, des suites de ses blessures. Son tane, qui s’était confié au vicaire de la cathédrale de Papeete, est quant à lui directement conduit à la police par le religieux.

Mais mardi, lors de son procès, l’accusé n’exprime aucun regret face aux parents de la victime. Il va même jusqu’à nier certains faits. Pourtant, l’enquête détermine bien que l’accusé avait pour habitude de frapper sa compagne tous les jours. Le couple, sans domicile fixe, vivait dans le parking d’une administration de Papeete.

Ce n’est que mercredi soir que le procès du jeune SDF s’est terminé. Il a été condamné à 16 ans de réclusion criminelle.

infos coronavirus