dimanche 17 octobre 2021
A VOIR

|

1,360 kg d’Ice importés : de 2 à 7 ans de prison et 136 millions de Fcfp d’amende douanière requis

Publié le

De 2 ans de prison avec 1 an de sursis à 7 ans de prison ferme, ce sont les peines requises contre les prévenus jugés au tribunal correctionnel dans une nouvelle affaire d’Ice. La drogue avait été rapportée de Hawaii, dissimulée dans des rames de paddle.

Publié le 03/03/2021 à 9:50 - Mise à jour le 03/03/2021 à 9:53
Lecture < 1 min.

De 2 ans de prison avec 1 an de sursis à 7 ans de prison ferme, ce sont les peines requises contre les prévenus jugés au tribunal correctionnel dans une nouvelle affaire d’Ice. La drogue avait été rapportée de Hawaii, dissimulée dans des rames de paddle.

L’affaire devait être jugée en comparution immédiate en novembre 2019 avec 4 prévenus, mais à la demande des avocats le dossier a été renvoyé à l’instruction et a permis l’arrestation de deux autres personnes impliquées dans le trafic entre Tahiti et Hawaii. “Je pense que si on avait été plus loin, on aurait pu en incriminer beaucoup d’autres notamment en terme de recel mais on en est là. L’évolution, la plus-value de ce temps qui s’est écoulé n’a pas été substantiel je dirai, puisque comme dans tous les dossiers, vous avez beaucoup de contre-vérités, de mensonges, de réticences à dire la vérité je dirai”, estime Me Bennouar, avocat du principal prévenu.

Le procureur de la République a requis des peines allant de 2 années de prison dont 1 année avec sursis à 7 ans de prison ferme. Les douanes ont demandé que les 6 prévenus payent solidairement une amende de 136 millions de Fcfp. Le procès se termine ce mercredi, le délibéré sera rendu dans l’après-midi.

Sur les 6 prévenus convoqués ce mardi devant le tribunal correctionnel, 5 seulement se sont présentés. Trois ont confirmé les faits qui leur étaient reprochés, 2 ont changé de version. L’un d’entre eux a même refusé de répondre aux questions de la cour.

Il a également été question de pression durant les débats. Un des prévenus qui avait été arrêté en possession de la drogue a raconté que lorsqu’il a été appréhendé par la douane à l’aéroport, le commanditaire, a proximité, lui a fait signe de garder le silence puis le signe d’un revolver pointé vers lui…

Rédigé par

infos coronavirus