fbpx
vendredi 24 janvier 2020
A VOIR

|

Le programme du Mini Heiva

Publié le

Quatre soirées sont au programme du Mini Heiva de l'Intercontinental Tahiti, les 26 et 27 juillet et les 2 et 3 août prochains. Comme chaque année depuis 38 ans, les groupes de danses et de chants lauréats du Heiva i Tahiti y présenteront leurs spectacles.

Publié le 24/07/2019 à 17:47 - Mise à jour le 29/07/2019 à 14:09
Lecture < 1 min.

Quatre soirées sont au programme du Mini Heiva de l'Intercontinental Tahiti, les 26 et 27 juillet et les 2 et 3 août prochains. Comme chaque année depuis 38 ans, les groupes de danses et de chants lauréats du Heiva i Tahiti y présenteront leurs spectacles.

L’InterContinental Tahiti Resort & Spa organise la 38 édition du Mini Heiva à partir de ce vendredi 26 juillet, 19 heures. Sept groupes de chants et danses parmi les meilleurs du Heiva i Tahiti se produiront sur la scène du grand motu de l’établissement (voir programme ci-dessous). En clôture de l’événement, la soirée « Coup de cœur » aura lieu le vendredi 9 août, au restaurant Te Tiare, à partir de 19 heures. 

L’affiche de la 38ème édition du Mini Heiva (Crédit Photo: Tahiti-Agenda.com)

Programme des soirées :

Vendredi 26 juillet
Thème : mā’a tahiti 
Chant : Tamari’i Mataiea 
Danse : Pupu Tuha’a Pae

Samedi 27 juillet
Thème : soirée merveilleuse 
Chant : Tamari’i Pane Ora 
Danse : Tere’ori 

Vendredi 2 août
Thème : soirée merveilleuse 
Chant : Tamanui Apato’a no Papara 
Danse : Tamari’i Mataiea

Samedi 3 août 
Thème : soirée des archipels 
Danse : Hitireva
Election Miss et Tane Mini Heiva

Vendredi 9 août 
Soirée “Coup de coeur” au restaurant Te Tiare, 19h

Infos pratiques
Tarifs dîner Mini Heiva : 11 800 francs par adulte / 5 900 francs pour les enfants de 4 à 11 ans. 
Tarif soirée Coup de cœur : 10 800 francs / 5 400 francs pour les enfants de 4 à 11 ans. 

Réservations au 40.86.51.50


L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’infirmerie de Rimatara reçoit le premier label Fare Ea

Le ministre de la Santé et de la prévention, Jacques Raynal, a procédé, mardi à la remise du premier label Fare Ea à l'infirmerie de Rimatara, en présence du Tavana Hau des Australes, Rachel Tau, et du maire de la commune de Rimatara, Georges Hatitio.

Après la Polynésie, le MMA légalisé en métropole

La ministre des Sports en métropole, Roxana Maracineanu, a choisi de déléguer l'organisation de la pratique des arts martiaux mixtes (MMA) à la fédération française de boxe pour légaliser cette discipline en France, a annoncé mardi le ministère dans un communiqué.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X