jeudi 18 juillet 2019
A VOIR

|

Zino, “agressé” par un agent de police, entendu par la DSP

Publié le

Publié le 24/07/2016 à 15:25 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

Sur ses poignets, il porte encore les marques des menottes et se plaint de douleurs.  Suite à son interpellation vendredi après-midi, Zino, vendeur du marché de Papeete, a bénéficié de 5 jours d’interruption temporaire de travail. Avec son avocat,  il a expliqué pendant près de quatre heures au commissariat sa version des faits. Il dénonce notamment la méthode d’étranglement dont il se dit victime.
“En réalité, le problème dans cette histoire c’est la méthode d’étranglement qui a été utilisée. C’est la méthode qui a déjà fait l’objet de nombreuses controverses dans le monde et qui a été interdite à New York, en Californie, en Suisse, en Belgique, et qui reste peut être trop souvent utilisée en France”, a expliqué Thibaud Millet, avocat de Zino.
 
L’agent de la DSP avait-il besoin de recourir à la force pour signaler un mauvais stationnement ? Selon la Police, Zino a été interpellé pour outrage et rébellion. Au marché, plusieurs témoins ont aussi été choqués par la méthode employée envers le vendeur. D’autant que beaucoup utilisent aussi cette place de parking momentanément pour charger ou décharger leur véhicule,  en accord avec la police municipale.
Une vendeuse du marché témoigne : “ça m’a vraiment choqué et les autres aussi. On était plusieurs témoins. Ils ont exagéré  juste pour la place de parking en livraison, et vers ces heures-là, il n’y a plus de livraisons”.
 
Pour l’heure, aucune confrontation n’a eu lieu entre la victime et l’agent de la DSP. Les vidéos des caméras de surveillance ont été réquisitionnées pour les besoins de l’enquête. Une enquête délicate pour l’avocat de la victime, car c’est la Police qui est pointée du doigt, et c’est elle qui mène l’enquête. “C’est vrai que c’est toujours assez compliqué. Mais bon, on est quand même écoutés, je pense que la justice est en mesure d’entendre s’il y a un problème et de condamner dans le cas échéant”, a souligné l’avocat de Zino.
 
La DSP n’a pas souhaité s’exprimer dans cette affaire. Une enquête est en cours et d’autres témoins doivent être auditionnés.
 

Thomas Chabrol

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X