Violences à Bora Bora : 3 hommes déférés, mercredi, au tribunal de Papeete

Publié le

Trois hommes ont été placés en garde à vue, lundi soir, à Bora Bora, suite aux violentes bagarres qui ont notamment conduit un rameur de l’île à l’hôpital. Les trois mis en cause seront déférés, ce mercredi, au palais de justice de Papeete pour être jugés dans le cadre d’une comparution immédiate.

Publié le 04/04/2023 à 17:12 - Mise à jour le 05/04/2023 à 17:01

Trois hommes ont été placés en garde à vue, lundi soir, à Bora Bora, suite aux violentes bagarres qui ont notamment conduit un rameur de l’île à l’hôpital. Les trois mis en cause seront déférés, ce mercredi, au palais de justice de Papeete pour être jugés dans le cadre d’une comparution immédiate.

La rixe s’est produite lors du bal clôturant la Talifit Race, une épreuve de va’a à Bora Bora. Plusieurs personnes auraient interpellé des rameurs qui s’y trouvaient et une bagarre « consentie » a éclaté entre l’un des participants à la course et un autre protagoniste.  Mais un attroupement s’est rapidement formé et les choses ont dégénéré. Le rameur a été passé à tabac par plusieurs individus : des mineurs et trois majeurs.

Ces derniers ont été placés en garde à vue à la gendarmerie de l’île, lundi dans la soirée. Compte tenu du contexte tendu et des blessures infligées à la victime, qui s’est vu délivrer 21 jours d’incapacité de travail, ils seront déférés, ce mercredi, au tribunal de Papeete, selon un magistrat du parquet.

Les trois hommes devraient être jugés dans le courant de la semaine par le tribunal correctionnel dans le cadre d’une comparution immédiate. Les mineurs impliqués dans ce lynchage font, quant à eux, l’objet d’une procédure distincte.

Dans les heures qui ont suivi, d’autres bagarres ont éclaté sur l’île, faisant, cette fois, des blessés légers. La gendarmerie a donc ouvert une seconde enquête portant sur ces faits pour identifier les auteurs de ces violences et les interpeller.

Dernières news