vendredi 27 novembre 2020
A VOIR

|

Vidéo – Taravao : l’élève qui a frappé une professeure exclu définitivement

Publié le

Publié le 27/12/2018 à 13:23 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Le 3 décembre dernier, une professeure certifiée de Physique-chimie avait été blessée à la bouche, victime d’un coup de poing donné par un élève de seconde à qui elle souhaitait confisquer son téléphone portable.

À l’issue d’un conseil de discipline, le 14 décembre, une mesure de 14 jours d’exclusion avait été proposée. Ce qui avait mis en colère les syndicats d’enseignants. « Notre collègue a été touchée émotionnellement et psychologiquement, elle craint de reprendre le travail » déclarait alors le secrétaire général du SE-UNSA, Temarama Varney. « Quinze jours d’exclusion, c’est trop peu, ce n’est pas un incident de parcours. Ni les syndicats, ni les profs du lycée ne trouvent ça normal, c’est comme si ce n’était pas grave »  réagissait également le secrétaire général d’un autre syndicat de l’éducation, Maheanu’u Routhier.

Finalement les syndicats auront été entendus. Le dossier, instruit par la Direction générale de l’éducation et des enseignements, a été transmis à la ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, Christelle Lehartel. Elle a décidé d’aggraver la peine : l’élève, âgé de 15 ans, est exclu définitivement. Il sera affecté dans le lycée public le plus proche. Une décision rendue publique ce vendredi par un communiqué du ministère.

Il est assez rare que le ministère contredise le conseil de discipline d’un établissement. Mais dans ce cas précis, c’est la proportionnalité de la peine qui a été jugée insuffisante par rapports aux faits. En effet, au regard des faits et des témoignages, la ministre de l’Éducation souhaite un retour aux conditions d’un climat scolaire serein au lycée Taiarapu Nui. Le maintien de l’élève dans l’établissement ne garantirait pas un apaisement de la situation.

Appuyée par son syndicat, l’enseignante a porté plainte. 
 

Bertrand Parent

Temarama Varney, secrétaire territorial du syndicat SE-UNSA :

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.