vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

Vidéo – Crash d’Air Moorea : un procès exceptionnel sur 3 semaines

Publié le

Publié le 27/09/2018 à 13:54 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture 2 minutes

À dossier exceptionnel, procès exceptionnel. Plus de 11 ans après le crash du Twin Otter d’Air Moorea, le procès va enfin s’ouvrir devant le tribunal correctionnel. 
Et compte tenu de sa nature, de sa durée et du grand nombre de parties civiles, il a été labélisé “sensible” par le ministère de la Justice. Ce qui permet un financement direct de la Chancellerie. “C’est un procès hors normes (…) Il y a quand même un crash aérien avec 20 morts dans cette affaire, 137 parties civiles dont 80 seront présentes lors du procès, 38 venant de l’extérieur. Et puis une charge émotionnelle très forte. Je crois qu’on est tenus d’organiser au mieux au plan matériel le déroulement de cette procédure”, explique Thomas Pison, procureur général de Polynésie. 

Les frais de déplacement et de séjours des proches des victimes venues de l’étranger seront ainsi pris en charge par le ministère de la Justice. Elles bénéficieront aussi du soutien psychologique des membres de l’association d’aide aux victimes. Et ce, durant les trois semaines d’audience prévues. Une durée elle aussi exceptionnelle : “137 parties civiles, 8 prévenus et surtout beaucoup d’expertises qui seront débattues contradictoirement et ça, il faut un certain temps et un temps pour entendre les victimes, les prévenus et la défense.”

Vu le nombre de personnes attendues, la grande salle d’audience risque d’être rapidement comble. Le parquet général a donc fait installer des écrans vidéo dans la salle voisine, ce qui permettra au public de suivre en temps réel les débats. Et même la salle des pas perdus a été équipée.

Quant aux prévenus : ils seront 8 à se succéder à la barre pour répondre du chef d’homicide involontaire. Parmi eux : cinq dirigeants et cadres de la compagnie domestique qui avait mis la clé sous la porte peu après le drame.

Reportage J-B Calvas
 

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV