lundi 17 mai 2021
A VOIR

|

Une pétition circule pour Tuki, victime de la cruauté humaine

Publié le

Publié le 23/11/2014 à 15:23 - Mise à jour le 29/06/2019 à 9:17
Lecture < 1 min.

Tuki est un animal de plus victime de la cruauté humaine. Le petit chien a disparu jeudi dernier. Ses maîtres inquiets l’ont cherché pendant plusieurs heures. Ils l’ont finalement retrouvé samedi matin du une plage à quelques mètres du domicile familial. L’animal a été torturé et brûlé. Sa maîtresse Stéphanie, n’a plus que des photos pour se souvenir de son animal de compagnie. La jeune femme a porté plainte et lancé une pétition en ligne a l’attention du procureur de la république (voir ICI) . Elle a déjà dépassé les 3 000 signatures.
Stéphanie dénonce un acte de barbarie  et réclame que justice soit faite. « C’était vraiment un choc : c’était horrible, c’était ignoble… », dit elle les larmes aux yeux. « Pour moi, avoir atteint un seuil de cruauté pareil… la seule chose qu’il leur reste c’est d’augmenter la taille de leurs victimes. On ne peut pas laisser ça passer », ajoute Stéphanie. Pour elle il est nécessaire que les gens prennent conscience « de cette cruauté animale existante en Polynésie ». Une enquête est en cours.

L’histoire tragique de tuki rappelle celle de blanc blanc, cette chienne égorgée par son maître en juin dernier. Blanc Blanc n’avait pas survécu des suites de ses blessures. Son ancien maitre sera présenté devant le juge le 15 janvier . Il risque 2 ans d’emprisonnement et 3,58 millions de Fcfp d’amende pour acte de cruauté envers un animal domestique.

Retrouvez notre reportage, ce soir dans votre journal sur TNTV

infos coronavirus