mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Une fillette et un homme se noient dans la vallée de la Papenoo

Publié le

Un drame est survenu ce mardi après-midi dans la vallée de la Papenoo à Hitia'a o te Ra : une fillette de 5 ans et son parrain de 39 ans ont été retrouvés morts noyés, emportés par une crue brutale de la rivière. Et pourtant, les conditions météorologiques étaient bonnes selon les témoins sur place. Les guides et les riverains appellent à la vigilance tous les promeneurs qui se rendent dans cette vallée.

Publié le 04/01/2022 à 17:42 - Mise à jour le 05/01/2022 à 16:33
Lecture 2 minutes

Un drame est survenu ce mardi après-midi dans la vallée de la Papenoo à Hitia'a o te Ra : une fillette de 5 ans et son parrain de 39 ans ont été retrouvés morts noyés, emportés par une crue brutale de la rivière. Et pourtant, les conditions météorologiques étaient bonnes selon les témoins sur place. Les guides et les riverains appellent à la vigilance tous les promeneurs qui se rendent dans cette vallée.

Cinq personnes se baignaient dans la rivière de la Papenoo ce mardi, en début d’après-midi, quand elles ont été surpris par une crue soudaine, qui a emporté une petite fille de 5 ans. La fillette a tenté de s’accrocher à ce qu’elle pouvait. Son parrain de 39 ans, employé à la mairie de Mahina, s’est jeté à l’eau pour lui porter secours. Il a été emporté avec sa filleule.


Les gendarmes ont été alertés à 14 heures 30. Selon Tahiti Infos, l’hélicoptère Dauphin et les pompiers de Hitia’a o te Ra et Mahina ont été mobilisés sur place. Des agents de Marama Nui qui ont donné l’alerte, ont précisé qu’aucun “lâcher d’eau” n’avait été réalisé ce jour dans la vallée.

Les deux corps ont été retrouvés en aval de la rivière, une heure plus tard. Un massage cardiaque a été pratiqué par les secours, en vain. La fillette et l’homme, un père de famille, sont morts noyés.

La montée soudaine du niveau de l’eau de la Papenoo, un phénomène récurrent

“Si vous voyez qu’il commence à pleuvoir, sortez, ne restez pas dans la rivière, parce que le niveau de l’eau peut monter très très rapidement. (…) Avant, on appelait la rivière ‘Vavau’, mais aujourd’hui on l’appelle ‘Vaituoru’. ‘Vai’, c’est l’eau. ‘Tu’ pour ‘se lever’. Et ‘Oru’; c’est l’eau qui déferle comme pour former des vagues. Les tupuna connaissent très bien la dangerosité de cette vallée et c’est pour cette raison qu’ils ont donné ce nom : ‘Vaituoru’ c’est-à-dire ‘A ara, Hapa’o maita’i’ : faire attention à cette vallée. Et voilà c’est ce qui s’est passé. C’est vraiment triste. (…) Cette vallée est dangereuse, il faut toujours y aller avec des guides” indique Olivier Lenoir, guide de montagne.

Un avertisseur lumineux est situé à l’entrée de la vallée. Quand il est au vert, les visiteurs peuvent passer. Quand il est orange, il faut rester très vigilant, et quand le feu est rouge : interdiction de pénétrer dans la vallée.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La famille endeuillée était bien rentrée au vert, mais le temps de se rendre jusqu’au fond de la vallée, la météo a rapidement changé. La pluie est tombée et la montée des eaux a surpris les baigneurs. Plusieurs guides ont d’ailleurs été témoins du changement soudain du temps.

“Je pense qu’il faut mettre des moyens d’alertes non seulement à l’entrée de la vallée, mais aussi à l’intérieur, pour les gens qui se trouvent déjà à l’intérieur. J’appelle les autorités en charge de la sécurité des allées et venues de cette vallée à réfléchir à un moyen plus pertinent pour alerter les baigneurs du danger qui peut survenir avec la montée soudaine des eaux” a déclaré Damas Teuira, le maire de Mahina.

infos coronavirus