jeudi 17 juin 2021
A VOIR

|

Un pêcheur de chevrettes retrouvé mort à Tiarei

Publié le

Publié le 26/09/2016 à 13:15 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

Albert Tamati, dit Tauraa était parti la veille piquer les chevrettes, au matin ne l’ayant pas vu rentrer, ses deux sœurs se sont inquiétées et sont parties à sa recherche. C’est aux environs de 7h30 qu’elles ont retrouvé leur frère, gisant la tête dans l’eau, le corps reposant sur les cailloux.

Les sœurs ont retourné le corps afin de voir s’il respirait ou si son pouls battait. Albert était mort, une large plaie à la tête. Elles ont aussitôt appelé les pompiers puis les gendarmes qui sont intervenus rapidement sur les lieux.

Hinarava Tamati une des sœurs d’Albert, témoigne, « ma sœur m’a appelé ce matin pour me dire qu’Albert n’était pas revenu de la pêche aux chevrettes. Avec elle,  nous sommes parties à sa recherche.  Quand nous sommes arrivées à l’endroit où il va habituellement piquer les chevrettes, on l’a vu dans la rivière. Il ne bougeait plus…. j’étais sous le choc. J’ai appelé la gendarmerie et les pompiers ». D’après les premières constations, Albert serait décédé la veille au soir.

Selon une cousine d’Albert, Raina Gueguin, qui vit près de l’endroit où l’on a retrouvé le corps « Je crois qu’il a du avoir des commandes pour aller à la pêche, car comme il était malade… D’après les gendarmes, il a pu glisser sur les pierres à cause de ses sandales. »

Selon la famille, la victime était épileptique. Il y a deux ans, il avait déjà chuté dans le lit de la rivière lors d’une partie de pêche à la chevrette. Le corps a été transporté vers onze heure pour autopsie à l’hopital du Taaone.

 

Rédaction Web avec Esther Parau-Cordette et Sam Teniaore

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.