samedi 21 mai 2022
A VOIR

|

Un incendie se déclenche à bord du Taporo VII

Publié le

Le sort s’acharne sur le Taporo 7. Une incendie s’est déclaré ce matin sur la goélette , alors qu’elle est toujours déséquilibrée après avoir subi une voie d’eau au début du mois. Des travaux de soudure seraient à l’origine de ce nouvel incident à bord. Pendant de longues heures, les sapeurs-pompiers ont lutté contre une épaisse fumée pour circonscrire la combustion.

Publié le 28/03/2022 à 9:23 - Mise à jour le 28/03/2022 à 17:08
Lecture 2 minutes

Le sort s’acharne sur le Taporo 7. Une incendie s’est déclaré ce matin sur la goélette , alors qu’elle est toujours déséquilibrée après avoir subi une voie d’eau au début du mois. Des travaux de soudure seraient à l’origine de ce nouvel incident à bord. Pendant de longues heures, les sapeurs-pompiers ont lutté contre une épaisse fumée pour circonscrire la combustion.

Épaisse fumée et forte odeur de plastique brulé ce matin à Motu Uta. Sur le quai des navires Taporo, c’est la stupéfaction. Des matériaux se sont enflammés à bord de la goélette aux alentours de 7h45. Selon les premiers éléments, des travaux de soudure débutés samedi sont à l’origine du sinistre. Un départ de feu avait déjà été constaté samedi dernier mais avait pu être maîtrisé. Mais ce matin, malgré des mesures de sécurité mises en place, les ouvriers n’ont pas pu éviter la propagation du feu. Ils sont sains et saufs.

Rapidement les sapeurs-pompiers de Papeete, Pirae, Faa’a puis renforcés par ceux de Punaauia sont intervenus. La marine nationale a également apporté son soutien technique. Mais sur un bateau, les opérations de lutte contre le feu sont complexes. D’autant plus sur un bateau déséquilibré. L’accès au niveau inférieur du navire n’a pas été facilité avec le manque de visibilité . Les équipes se sont relayées tous les quarts d’heure.

Lire aussi : Le Taporo 7 coule à Motu Uta

Face à l’ampleur des risques, dont celui d’une explosion, tout le quai a été interdit d’accès. Le feu d’hydrocarbures s’est ravivé à plusieurs reprises tout au long de la matinée et dans l’après-midi.

A Motu Uta, les armateurs sont solidaires. Six marins du Hawaikinui, formés à la lutte contre le feu, sont venus prêter main forte à l’équipage du Taporo 7.

Pendant de longues heures, les pompiers ont arrosé la coque du navire et ses cheminées pour faire baisser la température du bateau. Une solution moussante a également été administrée à l’intérieur des cales.

infos coronavirus