vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Un enfant de 11 ans EvaSané grace au Taporo VIII

Publié le

Publié le 13/07/2016 à 13:17 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:31
Lecture 2 minutes

Ce lundi à 15h45 le MRCC Papeete a été avisé par l’administrateur de l’île de Pitcairn qu’un enfant de 11 ans devait rejoindre l’île de Mangareva, pour y être soigné car il souffrait de douleurs abdominales.
 
Lui et sa mère ont été embarqués sur à bord d’un voilier de passage, qui a quitté Pitcairn peu après 17h en direction de Mangareva, à plus de trois jours de voyage.
 
Malheureusement, aucun autre navire de commerce n’était présent sur zone pour assister le voilier. Le MRCC a alors suivi le voyage de l’enfant en informant régulièrement le centre de consultation médicale de Toulouse ainsi que le SAMU PF de l’état de santé de l’enfant après chaque point médical effectué toutes les 6 heures avec le skipper du voilier.
 
Le lendemain, la goélette Taporo VIII, en escale à Rikitea, a été sollicitée pour rejoindre le voilier et prendre à son bord l’enfant et sa mère afin d’écourter le temps de transit. L’armateur de la compagnie s’est alors rapidement organisé avec le commandant du navire pour appareiller dès la fin des opérations commerciales.
 
Dès midi, heure de Tahiti, la goélette a quitté le quai pour rejoindre à pleine vitesse la position du voilier. La jonction entre le bâtiment de commerce et le voilier s’est réalisée à 120 nautiques de Mangareva.
 
L’enfant et sa mère ont pu embarquer à bord du Taporo VIII à 5h10 mercredi. Ce n’est que dans la soirée, vers 21h, qu’ils ont enfin accosté à Rikitea. L’enfant a rapidement été reçu par le médecin de l’île pour un premier bilan de santé. Il sera acheminé sur Tahiti par voie aérienne.
 
L’intervention du Taporo a pu réduire de 14 heures le temps de prise en charge de l’enfant.

 

 Rédaction web avec communiqué

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu