fbpx
mardi 25 février 2020
A VOIR

|

Un an de prison ferme pour l’agression d’un employé du “Seven Seas”

Publié le

Publié le 26/08/2018 à 14:26 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture 2 minutes

Dans la nuit de samedi à dimanche, c’est une violente agression qui s’est déroulée dans le quartier de la cathédrale à Papeete. Un Australien, qui travaille sur le paquebot de croisière “Seven Seas”, s’est endormi sur les marches d’un escalier après une soirée bien arrosée. Deux individus, âgés de trente ans, tentent de lui faire les poches quand l’homme se réveille. Sans autre formalités, les deux délinquants rouent de coup (de poing et de pied) la victime qui perd connaissance.

Quand il se réveille, en train de se faire soigner par les pompiers, il se retrouve avec un nez fracturé et une plaie ouverte sur le visage qui lui vaudront une incapacité temporaire de travail de 5 jours ? Surtout, ses deux agresseurs lui ont volé son smartphone et  son portefeuille contenant 20 900 Fcfp, 50 dollars, ses cartes de crédit et ses papiers.

Interpellé par les mutoi grâce à des témoins de la scène, les deux hommes sont placés en garde à vue à la Direction de la sûreté publique. Après avoir nié les faits, ils finissent par tout avouer. L’argent et le téléphone sont restitués, le reste a été jeté. Avant les faits les deux hommes expliquent avoir bu 24 bouteilles de bières aromatisées et une de vodka.

Présenté ce lundi après-midi devant le tribunal en comparution immédiate, les deux auteurs sont des habitués de la justice. Dix-huit condamnations pour l’un, quinze pour l’autre. Pratiquement à chaque fois pour des faits similaires de vol avec violence. Les deux ont déjà fait plusieurs séjours en prison. Pourtant ces deux pères de famille ont un travail, l’un en CAE et l’autre en CDI.  A la barre les deux regrettent leurs acte et invoquent l’alcool comme déclencheur. 

Leur avocate demandera de l’indulgence au tribunal car, selon elle, ces deux délinquants en récidive légale ont besoin d’un accompagnement et d’un encadrement pour éviter les dérapages. Pour la procureure, qui dénonce cette “violence de rue de fin de semaine qui augmente (…) il n’est plus l’heure de réfléchir”. Elle demande deux ans de prison pour les deux individus, dont un an avec sursis et trois ans de  mise à l’épreuve avec obligation de soin, de formation et de travail. Elle réclame en outre l’indemnisation de la victime à hauteur de 50 000 Fcfp pour le préjudice matériel et 150 000 Fcfp pour le préjudice moral. Des réquisitions suivies à la lettre par les juges avec un mandat de dépôt pour les deux hommes qui dorment donc ce soir à Nuutania.
 

Bertrand Parent

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X