samedi 19 octobre 2019
A VOIR

|

Un an de prison ferme pour l’agression d’un employé du “Seven Seas”

Publié le

Publié le 26/08/2018 à 14:26 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture 2 minutes

Dans la nuit de samedi à dimanche, c’est une violente agression qui s’est déroulée dans le quartier de la cathédrale à Papeete. Un Australien, qui travaille sur le paquebot de croisière “Seven Seas”, s’est endormi sur les marches d’un escalier après une soirée bien arrosée. Deux individus, âgés de trente ans, tentent de lui faire les poches quand l’homme se réveille. Sans autre formalités, les deux délinquants rouent de coup (de poing et de pied) la victime qui perd connaissance.

Quand il se réveille, en train de se faire soigner par les pompiers, il se retrouve avec un nez fracturé et une plaie ouverte sur le visage qui lui vaudront une incapacité temporaire de travail de 5 jours ? Surtout, ses deux agresseurs lui ont volé son smartphone et  son portefeuille contenant 20 900 Fcfp, 50 dollars, ses cartes de crédit et ses papiers.

Interpellé par les mutoi grâce à des témoins de la scène, les deux hommes sont placés en garde à vue à la Direction de la sûreté publique. Après avoir nié les faits, ils finissent par tout avouer. L’argent et le téléphone sont restitués, le reste a été jeté. Avant les faits les deux hommes expliquent avoir bu 24 bouteilles de bières aromatisées et une de vodka.

Présenté ce lundi après-midi devant le tribunal en comparution immédiate, les deux auteurs sont des habitués de la justice. Dix-huit condamnations pour l’un, quinze pour l’autre. Pratiquement à chaque fois pour des faits similaires de vol avec violence. Les deux ont déjà fait plusieurs séjours en prison. Pourtant ces deux pères de famille ont un travail, l’un en CAE et l’autre en CDI.  A la barre les deux regrettent leurs acte et invoquent l’alcool comme déclencheur. 

Leur avocate demandera de l’indulgence au tribunal car, selon elle, ces deux délinquants en récidive légale ont besoin d’un accompagnement et d’un encadrement pour éviter les dérapages. Pour la procureure, qui dénonce cette “violence de rue de fin de semaine qui augmente (…) il n’est plus l’heure de réfléchir”. Elle demande deux ans de prison pour les deux individus, dont un an avec sursis et trois ans de  mise à l’épreuve avec obligation de soin, de formation et de travail. Elle réclame en outre l’indemnisation de la victime à hauteur de 50 000 Fcfp pour le préjudice matériel et 150 000 Fcfp pour le préjudice moral. Des réquisitions suivies à la lettre par les juges avec un mandat de dépôt pour les deux hommes qui dorment donc ce soir à Nuutania.
 

Bertrand Parent

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Kassav’ au fenua pour son 40ème anniversaire

C'est la deuxième fois que Kassav' vient au fenua, et cette fois, c'est pour son 40ème anniversaire ! Ils joueront ce soir à To'ata. Jacob Desvarieux, le chanteur du groupe de zouk, était notre invité :

Surf : le Français Jérémy Flores qualifié pour les...

https://www.facebook.com/FFsurf/videos/2504543452957295/ L'aventure s'est terminée pour notre Spartan Michel Bourez et le Français Jérémy Flores, compagnon de la Tahitienne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X