vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Tuamotu : le bateau parti de Nukutavake est bien arrivé à Vairaatoa

Publié le

Parti vendredi de Nukutavake vers Vairaatea, le bateau est bien arrivé. Si le JRCC a levé le doute peu avant midi, la commune a eu le temps de se faire un sang d'encre. Car à défaut de moyen de communication, les occupants n'ont pas pu prévenir les autorités de leur arrivé, obligeant la commune à donner l'alerte.

Publié le 06/11/2021 à 9:32 - Mise à jour le 06/11/2021 à 15:02
Lecture < 1 min.

Parti vendredi de Nukutavake vers Vairaatea, le bateau est bien arrivé. Si le JRCC a levé le doute peu avant midi, la commune a eu le temps de se faire un sang d'encre. Car à défaut de moyen de communication, les occupants n'ont pas pu prévenir les autorités de leur arrivé, obligeant la commune à donner l'alerte.

Plus de peur que de mal à Nukutavake, à l’est des Tuamotu. Parti de Nukutavake vendredi vers 14h en direction de Vairaatea, un bateau avec trois personnes à bord aurait dû arriver sur l’atoll après 2h30 de navigation. Nukutavake ayant perdu tout contact avec l’embarcation, le JRCC a été alerté dans l’après-midi. Mais vu l’absence de réseau téléphonique sur l’île de destination du navire, et le dysfonctionnement avec le téléphone satellite, difficile de vérifier si le navire est arrivé à bon port. Avant d’engager des moyens de recherches, le JRCC a donc chercher à lever le doute.

“C’est vraiment bête d’alerter tout le monde pour ça” confie le maire de Nukutavake, Roland-Yves Apa, persuadé qu’il s’agit d’un oubli. “Il sont équipés de balises de détresse, s’ils avaient eu un problème, ils auraient déclenché une fusée”. Le maire a donc envoyé son adjoint ce matin sur les traces du navire. Le contact ayant finalement rétabli avec Vairaatea samedi avant midi, le JRCC a pu confirmer que le navire était bien arrivé la veille, avec tout le monde à bord. Reconnaissant de l’intervention du JRCC, le maire déplore l’insouciance de certains usagers qui prennent la mer sans prendre leur disposition. “Je vais prendre un arrêté pour éviter ce genre de situation, si ceux qui prennent la mer ne donnent pas de signe de vie dans les 24 heures, il y aura une sanction, parce qu’il suffit d’un coup de fil pour éviter d’alerter tout le monde” poursuit le maire, visiblement embarrassé par la situation.

infos coronavirus