mercredi 27 janvier 2021
A VOIR

|

Tuamotu : évacuation de l’équipage du Tuamana à Nengo Nengo

Publié le

Dans la nuit du 20 au 21 janvier, alerté par le déclenchement de la balise de détresse, le JRCC a demandé l’engagement du Dauphin de la marine nationale pour procéder à l’évacuation des six membres d’équipage du navire de pêche Tuamana qui s’était échoué sur l’atoll de Nengo Nengo dans les Tuamotu.

Publié le 22/01/2020 à 9:38 - Mise à jour le 22/01/2020 à 9:45
Lecture < 1 min.

Dans la nuit du 20 au 21 janvier, alerté par le déclenchement de la balise de détresse, le JRCC a demandé l’engagement du Dauphin de la marine nationale pour procéder à l’évacuation des six membres d’équipage du navire de pêche Tuamana qui s’était échoué sur l’atoll de Nengo Nengo dans les Tuamotu.

Le navire qui était en avarie depuis le samedi 18 janvier, faisait l’objet d’une surveillance par le JRCC qui avait mis en place depuis la veille à Hao, l’hélicoptère des forces armées en Polynésie française (FAPF).

L’armateur avait dépêché un autre navire de son armement pour lui porter secours mais la dérive due au vent et aux courants a poussé le navire sur le récif de cet atoll situé à plus 450 milles nautiques (830 km) de Tahiti. L’équipage a été hélitreuillé en urgence pour être mis en sécurité sur l’atoll de Nengo Nengo, avant d’être acheminé sur Hao.

Les marins ont été accueillis par la mairie et pris en charge par les équipes du dispensaire et les pompiers.

Le Tuamana est désormais échoué aux abords du récif de Nengo Nengo, comme l’a constaté le Gardian de la marine nationale qui l’a survolé en milieu de matinée pour évaluation. L’armateur a mis en place une opération d’assistance et un remorqueur privé doit quitter Tahiti en fin de journée.

L’ensemble de l’équipage est sain et sauf grâce à l’anticipation et au professionnalisme des moyens d’assistance et de sauvetage des FAPF coordonnés par le JRCC Tahiti.

infos coronavirus

Covid-19 : les vaccins sont arrivés à Raiatea

Les premières doses du vaccin contre la covid-19 sont arrivées lundi matin à Raiatea. La première phase de vaccination a démarré dans l'après-midi à l’hôpital de Uturoa. Sur les 180 personnels médicaux, une cinquantaine seulement s’est inscrite pour le moment.