lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Trois ans ferme pour l’agression sexuelle de son ex belle-mère

Publié le

Publié le 07/08/2017 à 15:02 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture < 1 min.

La nuit des faits, le trentenaire revenait d’une partie de pêche aux chevrettes lorsqu’il a décidé de changer de chemin pour se rendre chez son ancienne belle-mère, aujourd’hui âgée de 61 ans.

Il s’est introduit dans la maison puis s’est couché sur sa victime et a commencé à la pénétrer. Pour faire diversion, cette dernière lui a fait croire qu’elle était consentante pour avoir un rapport mais qu’elle souhaitait se rendre préalablement aux toilettes. Elle en a profité pour appeler à l’aide, ce qui avait mis en fuite son agresseur qu’elle n’avait pas reconnu sur le moment.  

A la barre, le mis en cause a indiqué avoir agi par « jalousie » pour se venger de sa petite-amie qui l’avait trompé peu avant. Pour l’expert psychiatre, « le passage à l’acte » avait pourtant une « dimension œdipienne« , le prévenu ayant pris pour cible l’ex compagne de son père avec laquelle il avait en partie grandi.

« Je l’avais adopté entre guillemets. J’ai peur maintenant qu’il revienne un jour à Moorea« , a témoigné celle-ci.  

En plus de sa peine de prison, le tribunal lui a interdit d’entrer de nouveau en contact avec sa victime à qui il devra en outre verser un million de francs de dommages et intérêts. L’homme a également obligation de suivre des soins psychiatriques et son nom est désormais inscrit au fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

J-B. C. 

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...