fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

Trois ans de prison ferme pour un pédophile récidiviste

Publié le

Publié le 25/09/2017 à 14:56 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture 2 minutes

A la barre, l’homme qui comparaissait libre, n’a cessé de nier les agressions, évoquant de simples “jeux” avec les deux adolescentes, consentantes selon lui.

Des activités qui consistaient à leur “toucher les seins et les fesses” à la moindre occasion, selon le président du tribunal. L’instruction a pourtant démontré que l’oncle avait eu une relation complète avec l’une des deux victimes.

Son attitude de déni, tout au long des débats, a irrité l’avocat des deux plaignantes : “Qui est libre aujourd’hui ? Un pédophile ou un gentil tonton victime de deux jeunes trainées ? Il dit qu’elles mentent (….) Il y en a une, au fond de la salle, de petite trainée qui prend un coup supplémentaire aujourd’hui en entendant son gentil tonton. Nous avons affaire à un menteur, quelqu’un qui n’assume pas“.

Elles passeront une vie de morts-vivants. Voilà ce que vous avez provoqué, monsieur, sur ces deux victimes”, a martelé, dans la foulée, le procureur de la République, en rappelant au prévenu les dommages irréversibles que causent les violences sexuelles sur celles qui les subissent.

Et le représentant du parquet d’enfoncer le clou, en demandant sept années d’emprisonnement à l’encontre de l’oncle : “Vous êtes un être particulièrement dangereux (…) Dès que vous pouvez vous isoler avec une jeune femme mineure, vous ne pouvez plus maitriser vos pulsions pédophiles“.

Le quadragénaire a finalement écopé de trois années ferme de détention mais sans mandat de dépot immédiat à la maison d’arrêt. Son nom sera en outre inscrit au fichier national des auteurs d’infractions sexuelles. Il devra enfin verser 500 000 et un million de Francs de dommages et intérêts à ses victimes.
 

J-B. Calvas

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X