jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Trafic d’ice – 22 prévenus à la barre pour un procès de 4 jours

Publié le

Publié le 09/02/2019 à 13:03 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Il a fait moins de bruit que le dossier Mai-Marlier ou Dubaquier, mais il illustre une nouvelle fois l’importance prise ces dernières années par le trafic d’ice en Polynésie. Lundi 11 février, sur le banc de prévenus : des commanditaires et financiers, des mules chargées de transporter la drogue, ainsi que des dealers qui l’écoulaient au fenua. En tout, 22 personnes sont attendues à la barre.

Cette affaire avait débuté par l’arrestation de trois femmes le 27 janvier 2018 à l’aéroport de Faa’a. De retour de Los Angeles, elles avaient dissimulé in corpore 266 grammes d’ice. L’enquête avait permis d’identifier rapidement le commanditaire, mais aussi d’en faire tomber d’autres à la tête de réseaux parallèles. Tous s’approvisionnaient aux États-Unis, souvent auprès d’un chauffeur de limousine dénommé Giovanni. Et ils utilisaient la plupart du temps des jeunes femmes comme mules.

Pour éviter d’être repérés, certains avaient même pour projet de recruter des Américaines ou des Mexicaines pour ramener la drogue à Tahiti. Et gare à ceux qui ne jouaient pas le jeu : accusée par son « boss » de l’avoir doublé, une des mules a raconté avoir été tabassée, une arme à feu plaquée sur la tempe et une pipette en verre cassée placée sous la gorge.

Ces différents groupes sont suspectés d’avoir importé au total plusieurs kilos d’ice en Polynésie lors de multiples voyages aux États-Unis. Sur les 22 prévenus au procès, cinq comparaîtront détenus.
 

Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas

 

infos coronavirus