vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

Street shop : les prévenus relaxés pour la vente de graines mais condamnés pour incitation

Publié le

JUSTICE - Le très attendu délibéré de l'affaire du Street shop de Papeete a été rendu ce mardi.

Publié le 14/05/2019 à 6:30 - Mise à jour le 21/06/2019 à 13:26
Lecture 2 minutes

JUSTICE - Le très attendu délibéré de l'affaire du Street shop de Papeete a été rendu ce mardi.

Les trois prévenus dans l’affaire du street shop de Papeete ont comparu le 23 avril dernier devant le tribunal correctionnel pour détention et provocation au trafic de stupéfiants. Le ministère public avait requis 10, 12 et 18 mois de prison avec sursis et 3 ans de mise à l’épreuve.

>>> Lire aussi : Street Shop : de 10 à 18 mois de prison avec sursis requis contre les gérants

Le délibéré a été rendu ce mardi. Les 3 prévenus ont été relaxés pour l’offre et la détention de graines, la réglementation de l’époque ne permettant pas de les condamner. En revanche, ils ont été condamnés pour incitation à l’usage de stupéfiants. Le gérant du commerce, Nicolas Veyssiere, écope de 15 mois de prison avec sursis, d’une mise à l’épreuve de 3 ans durant laquelle il a interdiction d’exercer toute activité en lien avec la vente d’objets liés au cannabis. Il devra également suivre un stage de sensibilisation.

Le second prévenu est condamné à 10 mois de prison avec sursis, d’une mise à l’épreuve de 3 ans avec interdiction d’exercer toute activité en lien avec la vente d’objets liés au cannabis. Il n’aura pas de stage à suivre.
E
nfin, le dernier homme n’a été jugé que pour incitation à la consommation de stupéfiants. Il écope de 8 mois de prison avec sursis, et d’une mise à l’épreuve de 3 ans avec interdiction d’exercer toute activité en lien avec la vente d’objets liés au cannabis.

Leur avocat a fait part de son intention de faire appel de la décision.

>>> Lire aussi : Affaire du Street Shop : le trafic de stupéfiants “bien évidemment réprimé” en Polynésie

En début d’année, le procureur de la République Hervé Leroy, avait tenu à faire une mise au point : “Bien évidemment le trafic de stupéfiants est pénalement incriminé et réprimé en Polynésie française”, avait il déclaré.  Outre le Code pénal, une délibération et un arrêté du conseil des ministres de Polynésie définissent et “identifient clairement les stupéfiants en Polynésie française et prohibent leur commerce”.   

Les prévenus avaient obtenu l’autorisation du service phytosanitaire pour importer les graines dites de collection, mais ils ne s’étaient pas mis en conformité avec la réglementation publique de la santé et celle des douanes.

REPORTAGEJBC

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires