vendredi 20 septembre 2019
A VOIR

|

Saisie de plus de 200 kilos de cocaïne: le Cayenna 3 était victime d’une avarie

Publié le

Publié le 02/04/2017 à 10:02 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:21
Lecture 2 minutes

A priori, le voilier ne faisait pas l’objet d’une surveillance particulière. C’est suite à une avarie électrique rendant la navigation délicate, que le voilier s’est drossé sur le récif de Faaite. Les deux occupants ont tenté de mettre le feu à leur embarcation pour détruire leur cargaison. Mais, alors qu’ils étaient rapatriés sur Tahiti à bord de la goelette Cobia 3, des habitants de Faaite ont retrouvé parmi les débris calcinés du bateau, des ballots de cocaîne. A leur arrivée à Papeete, les deux hommes ont été interpellés.

Agés de 47 et 44 ans, ils se trouvent aujourd’hui placés en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie.

Le voilier, en mauvais état, avait pris la mer depuis le Panama et, selon les déclarations de son équipage, devait se rendre en Nouvelle-Calédonie pour y être réparé. Affirmation dont doutent cependant  les enquêteurs.  Si le voilier a été détruit par l’incendie, environ 230 kilos de cocaïne ont tout de même pu être récupérés dans ses entrailles par les gendarmes.

La garde à vue des deux hommes peut être d’une durée de 96 heures, comme prévu en matière de stupéfiants.  A l’issue de celle-ci, ils pourraient être transférés en métropole si l’enquête était confiée à une juridiction interrégionale spécialisée comme ce fut le cas en janvier dernier pour quatre trafiquants présumés arrêtés après les saisie de plus d’1,4 tonne de cocaïne sur deux voiliers. Pour l’instant la décision n’a pas été encore prise.

A l’époque, de cette saisie record, le procureur de la République indiquait que la “Polynésie est désormais identifiée comme une route maritime de transit pour les trafiquants de stupéfiants qui, manifestement, destinent leurs cargaisons” à la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

les enquêteurs devraient procéder a des vérifications afin de déterminer si un lien existe entres ces trois affaires. Dans chacune d’elles, des ressortissants espagnols étant impliqués.

J-B. C. 

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV