jeudi 17 octobre 2019
A VOIR

|

Requins retrouvés morts sur une plage : “acte de malveillance” pour la Diren

Publié le

Publié le 26/01/2016 à 14:15 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:53
Lecture 3 minutes

Des requins juvéniles ont été retrouvés morts sur une plage de Punaauia. Des photos prises par Alban Gabillon et postées sur Facebook ont rapidement alerté les services de la commune et du Pays.
Ce mercredi matin, la direction de l’Environnement s’est rendue sur place pour établir un constat. Des riverains pointent du doigt le comportement de certains pêcheurs à la ligne. 

Ce sont les habitants d’une résidence du pk 12 à Punaauia qui ont découvert les requins morts. Des pointes noires, espèce commune dans nos lagons. Sur les photos prises par un résident il y a 10 jours, on en voit 4.
Pour l’un des riverains, il n’y a pas de doute, des pêcheurs sont responsables :“tout ça, c’est à cause de l’homme, parce que la nuit certains viennent mettre des filets ici… balancent 50 mètres de filet et ils reviennent les récupérer deux jours après. Et deux jours après tu as 3 ou 4 petits requins juvéniles à l’intérieur soit mort ou qui vont bientôt mourir. Et le pêcheur, s’il mange l’aileron de requin il coupe l’aileron et jette le corps (…) j’en aie déjà trouvé 4 ici, découpés…”

Pêche au filet ou à la ligne, difficile de savoir comment les requins ont été capturés. Sur la plage ce mercredi matin, seul un requin a été déterré. Les biologistes de la direction de l’Environnement (Diren) ont relevé quelques mesures et un échantillon de peau. Selon les premières observations, il ne s’agit pas de mort naturelle.
Faimano Boulet Colomb D’hauteserre, biologiste à la direction de l’Environnement explique : “La mort de ces espèces n’est pas due à une cause biologique ou naturelle. Je pense que c’est vraiment un acte de malveillance. Après on ne peut pas être partout pour contrôler ce qui se passe. Mais oui, ce serait des gens qui auraient pêché, accidentellement ou volontairement. On n’accuse personne. (…) On aimerait sensibiliser les gens. Ces espèces sont des espèces protégées et elles ont un rôle dans l’écosystème.”

Comme la tortue, le requin est protégé par le code de l’environnement. Il est donc interdit de le pêcher. Le ou les responsables risquent jusqu’à 3 mois de prison et 1 million Fcfp d’amende. La mairie de Punaauia a l’intention de porter plainte. 

Paul Pere de l’association Tamari’i Pointe des pêcheurs, indique son désaccord avec de telles pratiques : “il va y avoir des surveillances et des amendes qui vont partir, parce que déjà le requin est en voix de disparition dans certains pays, alors si on fait pareil … dans cette façon de voir les choses je ne suis pas d’accord. Je serais même le premier à attaquer les personnes.”

Ces photos ont aussi alerté l’association Sea Shepeard  qui envisage de déposer une plainte à son tour.
 

Rédaction Web avec Thomas Chabrol

 

Faimano Boulet Colomb D’hauteserre, Biologiste à la Direction de l’Environnement Polynésie Française

Toromona Brothers, un riverain

Paul Pere , association Tamari’i Pointe des Pêcheurs

 

Cela fait plusieurs nuits que des gens viennent pêcher à la ligne dans le lagon de Punaauia. Ils attrapent des petits requins qu’ils laissent pourrir sur la plage….
Posté par Alban Gabillon sur mardi 26 janvier 2016

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui...

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

“Notre but est que l’argent public soit bien dépensé”

Le nouveau président de la Chambre territoriale des comptes, Jean-Luc Le Mercier, a pris ses fonctions mercredi en présence des hautes personnalités de l’Etat et du Pays. Il vient remplacer Jean Lachkar. Interview.

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X