jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Punaauia : un homme séquestré et aspergé d’essence

Publié le

Un homme a été la cible d’une expédition punitive, dimanche à Punaauia. Accusé d’avoir volé 700 000 francs, il a été passé à tabac puis aspergé d’essence dans un cabanon. Ses agresseurs ont été arrêtés et seront prochainement jugés.

Publié le 20/12/2019 à 13:40 - Mise à jour le 22/12/2019 à 9:31
Lecture < 1 min.

Un homme a été la cible d’une expédition punitive, dimanche à Punaauia. Accusé d’avoir volé 700 000 francs, il a été passé à tabac puis aspergé d’essence dans un cabanon. Ses agresseurs ont été arrêtés et seront prochainement jugés.

L’oncle de la victime suspectait celle-ci de lui avoir dérobé 700 000 Fcfp. Une somme qu’il pensait être cachée dans un cabanon.

Accompagné de son gendre et d’un ami de ce dernier, il est donc allé réclamer son dû à son neveu… qui a nié avoir dérobé le moindre centime. Les choses ont alors dégénéré dans le cabanon.

Le gendre et son ami ont molesté la victime avant d’asperger son corps d’essence pour tenter de lui faire avouer le larcin. Sans résultat.

Les deux hommes ont donc quitté les lieux mais pour se rendre au domicile de leur souffre-douleur et lui voler sa moto.

Finalement prise en charge par les secours, la victime s’est vu délivrer 10 jours d’incapacité de travail en raison de ses blessures.

Les deux agresseurs ont quant à eux rapidement été interpellés par les enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie. Ils ont été déférés ce vendredi au palais de justice et seront jugés lundi en comparution immédiate pour violences avec arme (l’essence) en réunion et vol en réunion.

Les deux hommes connaissent déjà le tribunal. Le premier a été condamné en 2017 pour importation d’ice. Le second est mis en examen dans « l’affaire Sarah Nui » et se trouvait sous contrôle judiciaire.

L’oncle de la victime, qui n’a pas participé au passage à tabac, n’est quant à lui pas poursuivi.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu
Air Tahiti Rairoa Horue 2021 – Day 3 / Jour 3VOIR LE DIRECT
+