jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Punaauia : le corps du pêcheur sous-marin a été retrouvé

Publié le

Le corps du jeune chasseur sous-marin disparu a été retrouvé ce mercredi matin au niveau de la passe Nordhoff à Punaauia. La connaissance des lieux des proches et des pêcheurs sous-marins a permis de mener au mieux les opérations de recherche sur zone conduites par le JRCC, le Centre de coordination de sauvetage. Ce tragique accident rappelle que des règles de sécurité sont à respecter pour ce type d’activité.

Publié le 12/02/2020 à 10:26 - Mise à jour le 13/02/2020 à 12:02
Lecture 2 minutes

Le corps du jeune chasseur sous-marin disparu a été retrouvé ce mercredi matin au niveau de la passe Nordhoff à Punaauia. La connaissance des lieux des proches et des pêcheurs sous-marins a permis de mener au mieux les opérations de recherche sur zone conduites par le JRCC, le Centre de coordination de sauvetage. Ce tragique accident rappelle que des règles de sécurité sont à respecter pour ce type d’activité.

Les patrouilles maritimes appuyées par l’hélicoptère Dauphin ont scruté la surface jusqu’à 23 heures mardi soir, sans succès. Ce mercredi matin, les secouristes ont orienté les recherches dans les fonds de la passe. A 9 h 15, le corps du pêcheur sous-marin est localisé sur un banc de sable, à 16 mètres de profondeur, à 20 mètres à l’extérieur de la passe.

« Très rapidement nous avons demandé à la famille de nous dire où est-ce qu’il allait plonger, d’appeler les copains avec qui il allait, explique Antoine Ferry, le directeur du Centre de coordination de sauvetage. Et puis ce matin, les plongeurs sous-marins qui sont venus se rajouter au dispositif ont donné des éléments précieux à la brigade nautique. Grâce à la connaissance de la zone, le corps a pu être retrouvé. »

La victime, un jeune pêcheur de 23 ans, s’était mis à l’eau à 10 heures mardi. Sa famille ne l’a pas vu revenir dans l’après-midi comme prévu.

Teiva, un autre pêcheur sous-marin, a participé aux recherches. Il l’est l’une des dernières personnes à avoir vu le jeune pêcheur dans le lagon. « Sur les deux côtés de la passe, il y a des grottes, indique-t-il. Donc la première chose que j’ai fait, c’est d’aller voir dans les grottes, mais il n’y était pas. »

La passe Nordhoff est réputée dangereuse. Les autorités rappellent qu’une bonne condition physique est requise pour la pratique de la chasse sous-marine. Il ne faut pas partir seul et mieux vaut être équipé d’un flotteur en surface pour être repérable. Les conditions de mer sont aussi à vérifier.

Le JRCC rappelle qu’à la moindre inquiétude, le centre de sauvetage peut être contacté pour lancer le plus rapidement des recherches en mer.

infos coronavirus