fbpx
mardi 25 février 2020
A VOIR

|

Procès de la plus grosse saisie d’ice en Polynésie : les réquisitions

Publié le

Publié le 27/02/2017 à 18:52 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:21
Lecture 2 minutes

A l’origine de cette affaire, un chef d’entreprise au bord de la faillite. Pour renflouer les caisses de sa société, il se lance dans une opération très risquée mais également très lucrative : l’achat et la revente d’Ice. Consommateur occasionnel de drogues, il se rapproche de son fournisseur pour commander de l’Ice. Il est alors dirigé vers une intermédiaire qui le met en contacte avec un fournisseur aux Etats-Unis. Les premières livraisons sont rapidement revendues sur la marché polynésien. “L’instruction qui a duré près de deux ans a montré qu’il n’y a eu aucun enrichissement personnel de mon client… puisque la totalité de la partie importée et qui a été vendue, a servi à payer les salariés, la CPS, les fournisseurs d’une entreprise qui était aux abois. Et a aucun moment n’a été conservée par mon client pour ses besoins personnels”, souligne l’avocat du chef d’entreprise, Me Robin Quinquis,.

En juillet 2015, les douanes mettent la main sur 1,4 kilos d’Ice dissimulés dans des déshumidificateurs que le chef d’entreprise a commandés aux Etats-Unis. L’enquête permet de faire tomber plusieurs membres du réseau. Du commanditaire au financeur en passant par les intermédiaires. Huit personnes sont mises en examen. Elles sont toutes poursuivies pour infraction à la législation des stupéfiants. Selon Me Gilles Jourdainne,  l’avocat d’une des têtes du réseau, l’instruction dépeindrait des criminels endurcis alors que : “ce sont d’abord des consommateurs. Et qui sont tombés dans cet enfer qu’est la consommation. Et pour avoir une consommation, parce que ça coûte cher on est obligés de revendre et petit à petit on tombe dans cet engrenage où de simple consommateur, on devient trafiquant”.

 

Le procureur a requis 18 mois de prison avec sursis à l’encontre de la femme du chef d’entreprise qui a tenté d’aider son compagnon en détruisant des preuves, et jusqu’à  9 ans de prison ferme pour les deux commanditaires. Une amende de 6,7 millions de Fcfp a été requise à l’encontre d’un des transporteurs. Les trois têtes du réseau encourent une amende solidaire de 187 millions de Fcfp.

Ce mardi soir au moment où nous écrivons, les avocats sont toujours en train de plaider.

Sam Teinaore

 

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X