jeudi 21 janvier 2021
A VOIR

|

Près de 900 perles volées cachées dans des soutiens-gorges

Publié le

Publié le 20/01/2019 à 14:36 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Le 31 décembre 2018, peu avant minuit, les agents de la brigade des douanes de Faa’a ont procédé au contrôle de deux employées d’une ferme perlière de nationalité chinoise regagnant leur pays d’origine via le Japon. Ces personnes exerçaient la profession de greffeuse d’huîtres perlières.

Suite à un signalement précis de la direction de la police aux frontières (PAF), les agents ont procédé à une fouille minutieuse des deux ressortissantes chinoises. Les sous-vêtements de la première personne renfermaient 561 perles et 27 keishis. La seconde personne transportait par le même procédé de dissimulation 346 perles. 

Les marchandises de fraude, constituées de perles de grandes qualités et de très haute valeur, ont été saisies. Elle seront prochainement estimées par un expert. Les deux personnes indélicates avaient volé les perles à la ferme perlière qui les employait.
 
Le commerce des perles est strictement encadré en Polynésie française. Ces mesures visent à asseoir une traçabilité des perles et une protection de la filière essentielle à l’économie polynésienne. La douane apporte sa contribution au contrôle de la filière perlière, notamment à l’exportation puisque ces produits sont soumis à des formalités particulières.
 
Une plainte pour vol par le propriétaire ayant été déposée, une dénonciation des faits au Parquet est en cours.
 

(Avec communiqué de presse)

infos coronavirus