dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Pirae : Un homme meurt après une agression

Publié le

Un homme d’une trentaine d’années est décédé samedi à Pirae, dans le quartier Fare Va’a, après avoir été agressé à son domicile par un individu. Celui-ci s’en est également pris à une femme qui se trouvait sur place et qui serait son ex-compagne. Blessée, elle est hospitalisée.

Publié le 20/07/2020 à 9:55 - Mise à jour le 21/07/2020 à 9:46
Lecture < 1 min.

Un homme d’une trentaine d’années est décédé samedi à Pirae, dans le quartier Fare Va’a, après avoir été agressé à son domicile par un individu. Celui-ci s’en est également pris à une femme qui se trouvait sur place et qui serait son ex-compagne. Blessée, elle est hospitalisée.

L’auteur des faits s’est introduit au domicile de sa victime avant de lui porter plusieurs coups, probablement à l’aide d’une arme blanche. Malgré l’intervention des secours, le trentenaire, pêcheur de profession, est décédé.

La victime se trouvait avec une jeune femme, qui serait l’ex-concubine du présumé agresseur. Ce dernier lui a aussi porté de violents coups. Elle a été hospitalisée et s’est vu délivrer 30 jours d’ITT.

Le parquet a ouvert une enquête pour homicide volontaire et violences volontaires. Une autopsie doit être pratiquée sur le corps du défunt pour déterminer avec précision les circonstances de sa mort.

En fuite, l’auteur supposé des faits a finalement été arrêté. Il se trouve actuellement dans les locaux de la DSP où il est auditionné.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.