A VOIR

|

Papeete : 3 jeunes en possession d’une arme à feu arrêtés par les forces de l’ordre

Publié le

Dans la nuit de mercredi à jeudi à Papeete, 3 jeunes hommes dont un mineur ont été interpelés par la police municipale et la Brigade Anti-Criminalité (BAC), alors qu'ils se livraient à du vol à la roulotte. L'un d'eux était en possession d'une réplique de revolver, de catégorie D. Un quatrième jeune est toujours recherché.

Publié le 09/12/2022 à 10:35 - Mise à jour le 09/12/2022 à 13:50
Lecture < 1 min.

Dans la nuit de mercredi à jeudi à Papeete, 3 jeunes hommes dont un mineur ont été interpelés par la police municipale et la Brigade Anti-Criminalité (BAC), alors qu'ils se livraient à du vol à la roulotte. L'un d'eux était en possession d'une réplique de revolver, de catégorie D. Un quatrième jeune est toujours recherché.

Interpellation musclée pour la BAC de Tahiti dans la nuit de mercredi à jeudi 8 décembre. Informée de plusieurs casses de voitures par une bande de jeunes hommes, la brigade, en opération conjointe avec les mutoi, les a repérés puis pris en filature et en flagrant délit de vol à la roulotte, dans la rue Gauguin, à Papeete. Il s’agissait de 4 jeunes hommes originaires de Pirae, dont 1 mineur âgé de 15 ans.

Filmée par des caméras de surveillance, la bande a parcouru le centre ville à la recherche de voitures à ouvrir. Lors de l’interpellation à 2h42, les agents ont constaté que l’un des deux majeurs était en possession d’une arme d’alarme de catégorie D (ndlr : un PH 9mm ne tirant pas des balles réelles). Au cours de la soirée, les jeunes se passaient l’arme et la brandissaient tour à tour. Selon la police, elle avait été récupérée dans un autre vol de voiture, datant de quelques semaines. Elle n’avait pas de chargeur et n’était donc pas opérationnelle.

La bande s’est ensuite rebellée contre les agents, l’un d’eux subissant 2 jours d’ITT. Un 4e jeune a cependant échappé à la police municipale et est toujours recherché. Ils seront convoqués dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) le 19 avril 2023. À défaut de cette procédure, ils seront convoqués par un officier de police judiciaire (COPJ), c’est à dire devant le tribunal correctionnel, pour répondre de leurs actes.

Quant au mineur de 15 ans, il sera vu par les services de la protection de l’enfance (Protection Judiciaire de la Jeunesse) le 19 décembre, avant sa convocation devant le juge pour enfants le 14 février 2023.