fbpx
samedi 25 janvier 2020
A VOIR

|

Paea : le gendarme auteur d’un coup de feu mortel jugé le 28 août

Publié le

Publié le 15/08/2018 à 12:52 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture 2 minutes

Le 27 avril 2017 vers minuit, dans une habitation de la servitude Pito à Paea, un homme de 37 perdait tragiquement la vie, atteint d’une balle d’un pistolet automatique tirée par un gendarme.

Les militaires intervenaient car le trentenaire et un autre homme se battaient. Inquiet de la tournure des évènements, le plus gradé, un sous-officier, a voulu utiliser son pistolet à impulsion électrique (Taser) pour immobiliser la victime. Mais c’est de son pistolet automatique dont il a fait usage.

Le juge d’instruction en charge de ce dossier vient de rendre son ordonnance de renvoi, comme le rapporte ce jeudi La Dépêche de Tahiti. Dans ce document que TNTV a également pu consulter, le magistrat demande à ce que le gendarme comparaisse devant le tribunal correctionnel pour homicide involontaire.  Il reproche en effet au sous-officier, plusieurs manquements.

D’abord, de ne pas avoir fait un usage progressif du matériel d’intervention: la matraque télescopique, puis les lacrymogènes, et, enfin, le Taser. D’autant que les militaires “n’étaient pas en danger” le soir du drame.

“Je suis conscient d’avoir tué un homme”

En outre, le gendarme avait placé ses deux pistolets (automatique et à impulsion) du même côté de son ceinturon allant ainsi à l’encontre “des consignes” de la hiérarchie et même “du bon sens “.

Autant de manquement qui ont abouti à la mort involontaire du trentenaire.

Le sous-officier devrait comparaitre le 28 août devant le tribunal correctionnel de Papeete. Un procès attendu par les proches de la victime.

Si ceux-ci savent que le gendarme n’avait aucune volonté de tuer, “ils attendent malgré tout qu’il soit sanctionné pour les erreurs qu’il a commises en ne respectant pas la procédure”, selon leur avocat Me Christophe Rousseau-Wiart. Et le conseil d’ajouter : “Ils sont toujours un peu en colère mais ils comprennent mieux ce qu’il s’est passé.”

Le sous-officier appartient toujours actuellement à la gendarmerie. S’il était condamné par le tribunal correctionnel, des sanctions disciplinaires pourraient également être prises en interne à son encontre. 

En garde à vue, effondré, le militaire avait déclaré : “Je regrette au plus profond ce qui s’est passé (…) C’est un accident. Je n’avais aucune raison d’utiliser mon arme à feu. Je suis conscient d’avoir tué un homme et, peut-être, détruit sa famille.”

J-B. C. 

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : les recommandations aux voyageurs

Suite à la survenue de cas d’infections respiratoires à un nouveau virus (le 2019-nCoV jamais observé auparavant chez l’Homme) chez des personnes ayant fréquenté...

À la pêche au Oiri, le baliste

Le Paumotu vit au rythme des saisons. Des saisons qui sont marquées pour lui par la période de fraie, lorsque les poissons se concentrent aux alentours des passes. Lors de la saison des balistes au mois de septembre, les habitants peuvent rester des heures sur le quai ou dans leur embarcation.

Le calendrier des manifestations culturelles et environnementales pour 2020

Culture et environnement seront mis à l’honneur cette année au travers de nombreux événements avec, par exemple, la Journée mondiale de l’eau organisée par la Direction de l’environnement. Le Musée de Tahiti et des Îles – Te Fare Manaha - organisera et accueillera plusieurs manifestations et expositions destinées au grand public et aux scolaires.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X