fbpx
vendredi 28 février 2020
A VOIR

|

Orofero : “Tout le monde sait qu’il y a de l’ice ici, mais personne n’en parle”, raconte un habitant

Publié le

Les gendarmes qui ont interpellé le présumé chauffard recherché dans l'accident ayant impliqué le décès d'une fillette, étaient aussi à la recherche de drogue dans le quartier de Orofero. Un habitant raconte :

Publié le 10/01/2020 à 19:00 - Mise à jour le 12/01/2020 à 9:10
Lecture 2 minutes

Les gendarmes qui ont interpellé le présumé chauffard recherché dans l'accident ayant impliqué le décès d'une fillette, étaient aussi à la recherche de drogue dans le quartier de Orofero. Un habitant raconte :


Impressionnante intervention des gendarmes ce vendredi quartier Orofero à Paea. Une personne a été placée en garde à vue. Dans l’après-midi, le parquet confirmait qu’il s’agissait du présumé chauffard recherché suite à l’accident ayant entraîné le décès d’une fillette mercredi soir dans la commune.

Mais cela ne s’arrête pas là. Un habitant, témoin de la scène, raconte sous couvert d’anonymat : “À 7 h 30 ils sont arrivés. Ils ont mis un fourgon en travers de la route pour plus que personne ne monte. Ils ont tout de suite interdit aux voitures de remonter pour aller plus haut et ensuite ils ont déployé les hommes du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, NDLR) et après, ont commencé à fouiller les servitudes avec des chiens, la brigade cynophile. Il y avait au moins une dizaine de fourgons de gendarmerie.”

À mon avis les gens qui ont des Porsche ne viennent pas ici pour acheter des bananiers.”

Un habitant du quartier Orofero

Selon lui, les gendarmes sont repartis avec des plants de cannabis, mais ils visaient aussi une autre drogue : “Le gendarme que j’ai entendu sur la route a dit que ce n’était pas possible pour certaines personnes de se proclamer roi du quartier de Orofero. Il a dit que ce n’était pas une zone de non-droit et qu’il faisait la guerre contre cette drogue. Il parlait bien de l’ice. Apparemment, il visait particulièrement certaines personnes. De toute façon ils savent qu’ici il y a de l’ice. Tout le monde sait qu’il y a de l’ice mais personne n’en parle. (…) Le soir il y a souvent du passage. À 11 heures, il y a des gens qui ne sont pas du quartier et ce sont des grosses voitures qui viennent. À mon avis, les gens qui ont des Porsche ne viennent pas ici pour acheter des bananiers.”

Ce témoin raconte que les gendarmes recherchaient dans le quartier le véhicule du chauffard présumé qui serait impliqué dans l’accident ayant coûté la vie à une fillette de 6 ans. Et “d’après des amis du conducteur, il se serait débarrassé du véhicule.”

Y a-t-il un lien entre l’accident et l’ice ? Le chauffard présumé était il sous l’empire de la drogue au moment des faits ? L’enquête est toujours en cours.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X