vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Opération de secours en mer entre Scilly et Maupiti

Publié le

Un hélitreuillage est actuellement en cours.

Publié le 14/09/2022 à 13:28 - Mise à jour le 15/09/2022 à 16:43
Lecture 2 minutes

Un hélitreuillage est actuellement en cours.

Des recherches ont été déclenchées ce mercredi pour retrouver les occupants d’un bateau disparu entre l’atoll de Scilly et Maupiti.

Les deux occupants n’avaient plus donné de nouvelles depuis lundi. Le navire a été retrouvé et un hélitreuillage est actuellement en cours.

“Un bateau en perdition, en avarie, certainement depuis dimanche, on est mercredi donc ça fait quand même deux ou trois jours qu’ils naviguent dans des eaux perdues. Lorsqu’on m’a informé, immédiatement j’ai déclenché des recherches via le JRCC qui a envoyé le Guardian pour identifier le bateau, un poti marara, explique le maire de Maupiti Woullingson Raufauore. L’hélicoptère de l’armée, le Dauphin, est parti sur zone pour hélitreuiller les rescapés.”

La famille du propriétaire du bateau explique que le poti marara a quitté Maupiti samedi pour livrer des denrées alimentaires et du gaz sur l’atoll de Scilly (Manuae). Depuis quatre mois, plus aucune goélette ne dessert l’atoll. Des habitants ont donc fait appel à ce propriétaire de bateau.

Avant de repartir de l’atoll dimanche, l’homme a prévenu sa soeur, résidente de Tahiti, et lui a demandé de consulter la météo. Il devait arriver lundi matin à Maupiti. Lundi soir, sans nouvelle, la mère, habitante de Maupiti a contacté sa fille à Tahiti. Les deux ont décidé d’attendre. C’est donc ce mercredi que l’alerte a été donnée. Le bateau était en fait tombé en panne d’essence selon la famille qui demande aux autorités d’intervenir afin qu’une goélette puisse de nouveau faire les trajets jusqu’à l’atoll de Scilly.

Dans un communiqué envoyé jeudi, le JRCC Tahiti rappelle l’importance de respecter les règles de sécurité élémentaires :

Déclarer sa partance auprès du JRCC pour les navigations entre les îles ou une traversée entre deux atolls. Cette procédure permet d’anticiper les recherches en cas d’inquiétude de la famille ; elle a déjà sauvé de nombreuses vies ;

Disposer d’une embarcation équipée de moyens d’alerte et de secours (balise de détresse, radio VHF, téléphone portable, fusée à parachute et feux à mains, réserve suffisante d’eau, gilets de sauvetage, etc.) ;

Bien préparer son navire en vérifiant l’état du moteur et le niveau de carburant ;

Vérifier la météo ainsi que les conditions de mer.

Par ailleurs, quand un bateau n’est pas arrivé à sa destination comme prévu, les familles doivent donner l’alerte le plus rapidement possible en contactant immédiatement le JRCC.

Cette opération illustre également une nouvelle fois l’importance de la présence de la balise de détresse à bord d’un navire permettant rapidement de le repositionner en cas de détresse en mer, souligne le JRCC.

infos coronavirus