jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Nukutepipi : le cannabis était cultivé dans des containers à digicode

Publié le

Le milliardaire Guy Laliberté a été placé en garde à vue à la gendarmerie. Il est soupçonné de culture et trafic de stupéfiants. Cette garde à vue a été confirmée par le parquet.

Publié le 12/11/2019 à 11:54 - Mise à jour le 13/11/2019 à 14:17
Lecture < 1 min.

Le milliardaire Guy Laliberté a été placé en garde à vue à la gendarmerie. Il est soupçonné de culture et trafic de stupéfiants. Cette garde à vue a été confirmée par le parquet.

Une information judiciaire a été ouverte pour trafic de stupéfiants, rapportent nos confrères de Polynésie la 1ère.

Selon nos informations, le cannabis était cultivé dans des containers avec digicode.

La gendarmerie a appris l’existence de ces cultures illicites en découvrant des photos sur le portable d’un proche du milliardaire, arrêté en possession de drogue.

Guy Laliberté sera présenté mercredi au juge d’instruction.

En juillet dernier, Guy Laliberté a annoncé qu’il proposerait son atoll à la location, pour 118 millions Fcfp la semaine. A ce prix, les clients disposent de 16 villas de grand luxe et du service d’une centaine d’employés, sur un atoll parsemé d’œuvres d’art et à la nature préservée. Aucune location n’a cependant encore eu lieu, dans l’attente de la fin des travaux de construction et de l’obtention des permis d’exploitation.

Nukutepipi dispose d’une lentille d’eau douce qui permet aux 11 jardiniers d’entretenir un potager assez riche. Auquel il semble s’être greffé une culture illicite.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.