lundi 28 septembre 2020
A VOIR

|

Nucléaire : une décision à venir du tribunal administratif pourrait changer la donne

Publié le

Publié le 21/01/2019 à 14:53 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Les visages étaient souriants, ce mardi matin au tribunal administratif, à l’issue des conclusions du rapporteur public concernant le recours de neuf victimes des essais nucléaires ou leurs ayants-droit.
 
Ils demandaient l’annulation de la décision du Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen), qui a rejeté leurs demandes de reconnaissance et d’indemnisation.
 
Dans ses conclusions, le rapporteur public est allé dans le sens des victimes, estimant que leurs maladies, contrairement à ce qu’avance le Civen, sont bien imputables aux expérimentations atomiques réalisées à Moruroa et Fangataufa.
 
Il a également demandé une nouvelle expertise des préjudices subis par les victimes.
 
« On s’y attendait un peu, parce que la loi et les textes sont clairs, a commenté Me Tefan, qui représentait huit des neuf requérants. Dès lors que les conditions de temps, de lieu et de pathologie sont remplies, la personne doit être déclarée comme victime et doit être indemnisée pour ce préjudice. »
 
Si le tribunal administratif venait à suivre les conclusions du rapporteur public, cela pourrait faire jurisprudence et bénéficier à d’autres victimes des essais nucléaires.
 
« On verra bien dans quelques semaines, lorsque la décision sera notifiée, tempère Me Tefan, mais je suis heureux non seulement pour mes clients mais également pour toute la Polynésie parce que ce sera un précédent très important dans ce combat mené par beaucoup de personnes, beaucoup d’associations, beaucoup de familles. C’est bien pour les Polynésiens. »
 

Rédaction web avec Jeanne Tinorua-Tehuritaua

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de...

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV