dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami après un fort tremblement de terre

Publié le

Publié le 31/08/2016 à 8:08 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

Les autorités néo-zélandaises ont émis une alerte au tsunami et évacué des populations côtières vendredi à la suite d’un fort séisme, d’une magnitude de 7,1, au large de la partie orientale de la Nouvelle-Zélande.
 
Les autorités avaient d’abord mis en garde contre un danger « potentiel » de raz-de-marée dans les zones côtières de l’île du Nord et de la partie septentrionale de celle du Sud, qui constituent à elles seules l’essentiel du territoire néo-zélandais.
 
Mais une alerte au tsunami a été déclenchée à la suite de l’arrivée d’une vague de 30 cm de haut dans la région peu peuplée d’East Cape, environ 90 minutes après le tremblement de terre, qui est survenu à 4h37 (jeudi 16h37 GMT) et a été ressenti dans la majeure partie du pays.
 
« La première activité de tsunami a commencé. Elle se poursuivra pendant plusieurs heures », a averti dans un communiqué la Défense civile.
 
Aucune victime ni aucun dégât n’a été signalé, mais les autorités ont appelé à l’évacuation de la population des zones côtières de la région d’East Cape, a annoncé Radio New Zealand.
 
L’épicentre du séisme était situé en mer, à un peu plus de 30 km de profondeur, à 167 km de Gisborne, une ville de 45.000 habitants de la côte nord-est de l’île du Nord, a précisé l’institut géologique américain USGS.
 
La Nouvelle-Zélande se trouve à la limite des plaques tectoniques de l’Australie et du Pacifique, zone qui fait partie de la « ceinture de feu » du Pacifique, où jusqu’à 15.000 tremblements de terre par an sont enregistrés.
 

AFP

infos coronavirus