lundi 10 mai 2021
A VOIR

|

Nouvelle agression d’un étudiant aux abords de l’Université

Publié le

Lundi soir aux abords de l’UPF à Punaauia, un étudiant a été frappé par des jeunes qui lui ont dérobé son téléphone portable. Ils ont également cassé son ordinateur portable et brisé ses lunettes de vue. Une plainte a été déposée et des investigations devraient être menées pour retrouver les coupables. Mais la priorité aujourd’hui pour les étudiants de l’Université, c’est de garantir leur sécurité.

Publié le 21/04/2021 à 17:36 - Mise à jour le 21/04/2021 à 17:36
Lecture 2 minutes

Lundi soir aux abords de l’UPF à Punaauia, un étudiant a été frappé par des jeunes qui lui ont dérobé son téléphone portable. Ils ont également cassé son ordinateur portable et brisé ses lunettes de vue. Une plainte a été déposée et des investigations devraient être menées pour retrouver les coupables. Mais la priorité aujourd’hui pour les étudiants de l’Université, c’est de garantir leur sécurité.

C’est en empruntant l’escalier situé de l’autre côté de l’UPF, pour rentrer à la résidence Central Fac, que l’étudiant a été pris à partie.

« Il y a toujours eu [des agressions]. Ca ne date pas de maintenant, c’est pour ça qu’on avait demandé à remettre les lampadaires. La mairie l’a fait depuis l’année dernière » déclare Haiata Poherui, vice-présidente du syndicat Avenir Etudiant. « Après au niveau surveillance, moi je ne sais pas comment ça fonctionne. De temps en temps, il y a des vigiles qui passent mais voila… Comme il était tout seul, du coup c’était une proie facile ».

L’agression s’est produite à l’extérieur du campus, mais une caméra de surveillance installée par la mairie a pu filmer une partie de la scène. Le maire envisage d’installer d’autres caméras pour renforcer la sécurité.

C’est en empruntant l’escalier pour rentrer à la résidence Central Fac, que l’étudiant a été pris à partie (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Nous comptons augmenter le nombre de caméras sur ce secteur, pour sécuriser à la fois des usagers qui vont sur le site, le complexe sportif, mais aussi tous les groupes scolaires », a assuré Simplicio Lissant.

A l’intérieur du campus, quelques dispositifs ont été mis en place afin d’améliorer la visibilité et la sécurité la nuit.

« Il y a eu des interventions pour installer des lampadaires, pour couper toute la végétation, parce qu’avant ça ressemblait vraiment à une forêt », explique Hoanui Mariassouce, vice-président des étudiants de l’UPF. « A l’escalier de Central Fac, il y a eu aussi une mise en place de lampadaires, on y a aussi enlevé la végétation pour plus de visibilité. Et aussi, l’UPF a fait appel au CHE et à l’OPH pour augmenter un peu les mesures de sécurité. Par exemple, ce portillon-là, à certaines heures, il se ferme, et ça évite les intrusions ».

Des dispositifs ont été engagés par les associations d’étudiants et la municipalité pour renforcer la sécurité à proximité de l’Université de la Polynésie. Notamment par des conventions avec les associations de quartiers d’Outumaoro et la gendarmerie nationale.

infos coronavirus