jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Navire échoué : 9 experts sur place pour analyser la situation

Publié le

Publié le 24/06/2018 à 16:35 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:17
Lecture 2 minutes

Le plan ORSEC 3 a été déclenché ce lundi. Une cellule de crise permet de centraliser toutes les informations. Une équipe de 9 experts a été hélitreuillée sur le Thorco Lineage pour faire un point de situation et surtout envisager la suite des opérations. Un groupe de plongeurs devrait également vérifier l’étendue des dégâts sur la coque et les possibilités de manœuvre. Un point particulier retient l’attention de tous.
« Des premières appréciations, il n’y a pas de polution. Ce que vous voyez, c’est simplement la soupe de corail que le navire soulève. Mais il nous faut avoir une appréciation beaucoup plus détaillée de l’état de la coque. D’après le capitaine du navire, il n’y aurait pas de voie d’eau à l’heure où je vous parle », annonce le haut-commissaire René Bidal. 

Mais le temps est compté. La météo devrait être clémente durant les 5 jours à venir. Mais cela pourrait ne pas durer…
L’affréteur du navire a fait appel à un remorqueur capable de déplacer le bâtiment et de transvaser sa cargaison, il s’agit de 20 000 tonnes de zinc en poudre, et de 500 000 litres de fuel destinés à la propulsion du navire. Le remorqueur vient de quitter Santiago et devrait arriver à Raroia dans 10 jours.

En attendant, le Pays et l’Etat mobilisent tous les moyens dont ils disposent pour éviter tout type d’incident et limiter l’impact de cet échouement sur l’environnement. Le Pays va aussi mettre en demeure le propriétaire du navire ainsi que son affréteur. Un mystère notamment subsiste : le navire est tombé en panne de moteur deux jours avant l’accident et n’a envoyé aucun message de détresse.
 

Rédaction web avec Sam Teinaore

 
 

infos coronavirus