samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Les trois plongeurs décédés à Ahe étaient expérimentés

Publié le

Publié le 21/04/2017 à 19:47 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture 2 minutes

Ahe est sous le choc de ce drame qui frappe le club de l’atoll, Dive N’Co. Gilles Demée avait monté ce club avec son épouse Cathy. Instructeur expérimenté, il a accompagné samedi un couple de trentenaires à la découverte d’une grotte sous-marine qu’il fréquentait régulièrement, à près de 60 mètres de profondeur. 

Trois autres plongeurs, dont Cathy, sont aussi descendus jusqu’à l’entrée de la grotte, mais ils n’ont jamais vu ressortir l’instructeur et le couple russe. Entrer aussi dans la grotte aurait mis leur propre vie en danger à cette profondeur.

Alexey Zykin était un brillant professeur de mathématiques, à l’Université de la Polynésie française depuis 2013. A seulement 32 ans, il dirigeait le laboratoire de mathématiques GAATI de l’université. Sa compagne, Tatiana Makarova, avait été journaliste ; elle était doctorante en sciences de gestion et marketing à l’UPF. Tous deux parlaient parfaitement français et anglais.

Un moniteur de plongée connaissait à la fois Gilles Demée « pas du tout une tête brûlée », et Alexey Zykin, pour avoir encadré un stage d’apnée auquel il participait. Il témoigne : « A 60 mètres, la limite autorisée, la narcose est à son maximum, la capacité à réagir est diminuée, et dans un milieu anxiogène comme une grotte, c’est un facteur aggravant. L’un des plongeurs a pu paniquer, et les autres ont pu vouloir l’aider : dans ce cas on perd très vite tout son air, ça peut vite dégénérer » . 

Le JRCC a dépêché par avion Casa et hélicoptère Dauphin des plongeurs bénévoles aptes à évoluer à cette profondeur. Les corps ont été retrouvés coincés dans la grotte, samedi à 16h00, selon le haut-commissariat.
 

Rédaction web
 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu