samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Les parents d’Eric touchés par l’élan de solidarité suite au décès de leur fils

Publié le

Publié le 10/12/2016 à 16:13 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

C’est jeudi que les parents du jeune homme ont appris la terrible nouvelle lorsque les militaires de la gendarmerie les ont contactés pour leur demander de passer à la brigade. Albert, le père, ne comprenait pas la raison de cette convocation jusqu’à ce qu’il franchisse la porte de la gendarmerie.  

« Ils m’ont bien accueilli. Sur le bureau, j’ai vu la photocopie du permis de conduire de mon fils. J’ai tout de suite compris qu’il s’était passé quelque chose de grave. Là, le gendarme m’a dit :’ monsieur, on est désolé de vous annoncer une mauvais nouvelle, votre fils est décédé’. Je n’y ai pas cru », témoigne celui-ci au micro de TNTV.

Eric, 26 ans, était l’aîné de la famille. Un « aventurier », respectueux de ses parents, qui avait décidé en 2009, une fois son Bac en poche,  de quitter le fenua pour Montpellier, en métropole,  afin d’y suivre des études d’arts plastiques. Un choix qu’il avait fait contre l’avis de sa famille mais elle avait fini par l’accepter.

Faute de moyens financiers suffisants, le jeune homme avait été contraint d’abandonner ses études il y a peu pour travailler. Il exerçait désormais comme cuisinier saisonnier dans divers établissements de métropole. Un emploi qui lui plaisait.

Pour l’heure, sa famille ne connait pas précisément les circonstances de l’accident qui lui a coûté la vie et fait deux blessés graves. Elle ne sait pas, non plus, quand le corps lui sera rendu. Mais dès l’annonce du décès, un vaste élan de solidarité s’est créé par l’intermédiaire de l’association des étudiants de Polynésie de Montpellier dont Eric avait fait partie.

La collecte sur internet lancée il y a deux jours afin de permettre le rapatriement de son corps en Polynésie avait permis, ce dimanche à 17 heures (heure de Tahiti), de réunir environ 770 000 francs versés par 157 généreux donateurs.  

Une mobilisation qui « touche beaucoup » les parents du jeune homme : « On voudrait remercier tous ses amis. Leur dire merci beaucoup ».
 

J-B. C. 

infos coronavirus