lundi 25 mai 2020
A VOIR

|

Les Douanes retrouvent une arme à feu et des stupéfiants lors d’un contrôle de véhicule

Publié le

Les agents de la direction des Douanes ont saisi, lundi dernier à Punaauia, des stupéfiants ainsi qu'une arme à feu lors d'un contrôle de véhicule.

Publié le 03/02/2020 à 17:40 - Mise à jour le 04/02/2020 à 16:30
Lecture < 1 min.

Les agents de la direction des Douanes ont saisi, lundi dernier à Punaauia, des stupéfiants ainsi qu'une arme à feu lors d'un contrôle de véhicule.

Le 27 janvier dernier, les agents de la brigade des douanes de Papeete ont procédé au contrôle d’un véhicule sur la commune de Punaauia avec trois personnes à son bord. Lors de la fouille du véhicule, ils découvrent 7 grammes de méthamphétamine et 24 g d’herbe de cannabis. Jusqu’ici, la nature de la saisie est habituelle pour les agents de la Direction régionale des douanes, notamment mobilisés pour lutter contre le trafic de stupéfiants.

Fait plus rare, les douaniers trouvent une arme de poing de calibre 45 placée entre le conducteur et le passager avant. Elle n’est pas chargée mais son propriétaire avouera plus tard qu’elle est en état de marche et qu’il a déjà tiré avec pour s’entraîner.

Les agents de la brigade de Faa’a sont arrivés peu après en renfort pour procéder à deux visites domiciliaires menées simultanément qui permis la découverte de 260 g de cannabis et 6,5 g d’huile de cannabis supplémentaires.

Les personnes concernées ont été placées en retenue douanière et le procureur de la République en a été immédiatement informé. La drogue, l’arme ainsi que le véhicule ayant servi au transport de la marchandise ont été saisis.

Lors de l’audience en comparution immédiate, ce lundi après-midi, un des prévenus a été condamné à 3 ans de prison ferme, à une interdiction de port d’arme pendant une période de 5 ans et à une amende douanière de  888 000 Fcfp. Les deux autres individus seront jugés ultérieurement.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Opération Résilience : l’A400M a quitté la Polynésie

Arrivé le 25 avril au fenua, l'A400M ATLAS est reparti dimanche 24 mai en direction de la métropole. L'avion était là dans le cadre de l’opération Résilience afin d’apporter un appui et un soutien aux services de l’État et du Pays pour faire face aux conséquences de la crise du Covid-19, mais également soutenir les Forces armées en Polynésie française (FAPF). dans leurs autres missions.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV