jeudi 2 juillet 2020
A VOIR

|

Les auteurs de la rixe mortelle de Papara devant les assises

Publié le

Publié le 31/08/2017 à 16:00 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture < 1 min.

Le 19 juillet 2014 une jeune fille de Papara se fait voler son haut-parleur de marque Bose. Pour le récupérer, elle demande l’aide d’un ami et de son ex-beau-frère pour mener une expédition punitive dans le quartier Afarerii. Ils demandent au voleur présumé de rendre le haut-parleur, mais une bagarre éclate, tout le quartier intervient alors pour battre à mort les deux hommes. 
Selon des éléments de l’enquête, des barres de fer avaient été utilisées par les assaillants. L’un des deux hommes meurt l’autre est envoyé à l’hôpital dans un état critique. 

10 personnes ont été interpellées par les gendarmes, mais après les auditions et les recoupements d’informations, 16 personnes sont mises en examen. 10 comparaîtront prochainement devant le tribunal correctionnel pour violence volontaire à l’encontre de la personne qui souffrirait encore aujourd’hui des séquelles de son passage à tabac. 
Les 6 autres comparaîtront du lundi 11 au vendredi 15 septembre devant la cour d’Assises. La principale difficulté dans cette affaire est de déterminer le niveau d’implication de chacun des assaillants. La victime avait seulement 22 ans.

Sam Teinaore

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Séismes de magnitude 5,9 au Japon et 5,5 en...

Un séisme de magnitude 5,9 s'est produit jeudi au large des côtes du Japon et un autre, de magnitude 5,5, quelques heures plus tard en Nouvelle-Zélande, selon l'Institut de géophysique américain (USGS).

Municipales 2020 : À Arue, un second tour boudé...

À Arue, trois listes s’affrontent : celle de Teura Iriti, de Tepuanui Snow et de Philip Schyle. La maîtrise de la crise sanitaire semble avoir fait revenir les électeurs au second tour, sans pour autant atteindre le niveau de 2014. Si la participation s’améliore par rapport au premier tour, elle est clairement marquée par un désintérêt général des électeurs.

La pandémie « est loin d’être finie » et « s’accélère », avertit...

La pandémie de Covid-19, qui vient de franchir deux seuils symboliques, plus d’un demi-million de morts et dix millions de cas, "est loin d'être finie" et "s'accélère" même, a averti lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), appelant le monde à se mobiliser dès à présent sans attendre un vaccin.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV