dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Le Pays condamné à payer près de 4 millions à la pharmacie de Papara

Publié le

Publié le 26/11/2018 à 13:22 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:38
Lecture 2 minutes

Le litige durait depuis plusieurs années déjà. En octobre 2017, le président du Pays avait pris un arrêté pour autoriser l’ouverture d’une deuxième pharmacie à Papara, à titre dérogatoire. Mais selon la réglementation en vigueur en Polynésie, il ne peut y avoir qu’une seule pharmacie pour 7 000 habitants : dans “les communes d’une population supérieure à 7 000 habitants, à l’exception des communes de Papeete et de Faa’a, il ne peut être délivré plus d’une licence par tranche entière de 7 000 habitants”. Et sur la commune de la côte ouest vivent 11 680 habitants. À la suite de cet arrêté, les propriétaires de la première pharmacie avaient déposé un recours devant le tribunal administratif en novembre. 

En juin 2018, la juridiction avait finalement décidé d’annuler l’arrêté du président du Pays, les besoins de la population de Papara ne justifiant pas l’ouverture d’une deuxième officine de pharmacie à titre dérogatoire. La pharmacie de Taharu’u avait donc dû fermer ses portes, après avoir été ouverte 27 mois. Une concurrence illégale que la SNC pharmacie de Papara dénonçait dans une nouvelle requête et qui lui avait causé des préjudices financiers et moraux.

La pharmacie de Papara a demandé à la justice de condamner le Pays à lui verser 133 276 089 millions de Fcfp au titre de son préjudice financier et de 3 052 461 millions de Fcfp au titre de ses frais divers. Les propriétaires de l’officine demandent également 10 millions chacun en compensation du préjudice moral avec intérêts au taux légal à compter du 20 décembre 2017 et capitalisation à compter du 20 décembre 2018 et de mettre à la charge de la Polynésie française une somme de 500 000 Fcfp au titre de l’article L. 761‑1 du code de justice administrative.

Dans sa décision rendue le 13 novembre, le tribunal administratif a condamné le Pays a verser aux propriétaires de la pharmacie de Papara une indemnité de 1 000 000 de Fcfp chacun au titre de leur préjudice moral, et à la SNC Pharmacie de Papara une indemnité de 1 914 825 de Fcfp au titre des frais divers, avec intérêts au taux légal à compter du 20 décembre 2017.

Rédaction web 

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Puunui : trop de maisons, pas assez d’eau

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV