lundi 18 janvier 2021
A VOIR

|

Le marin équatorien en détresse respiratoire aux Marquises évasané à l’hôpital de Taaone

Publié le

Suite à un appel de détresse lancé par un navire de pêche équatorien, le Charo, une opération d’assistance médicale a été organisée en liaison avec le JRCC, le Samu, le haut-commissariat et les forces armées en Polynésie française, pour porter secours à un marin dont le pronostic vital était engagé, informe le haut-commissariat dans un communiqué.

Publié le 21/05/2020 à 10:30 - Mise à jour le 21/05/2020 à 10:32
Lecture 3 minutes

Suite à un appel de détresse lancé par un navire de pêche équatorien, le Charo, une opération d’assistance médicale a été organisée en liaison avec le JRCC, le Samu, le haut-commissariat et les forces armées en Polynésie française, pour porter secours à un marin dont le pronostic vital était engagé, informe le haut-commissariat dans un communiqué.

L’un des marins du Charo était en détresse respiratoire, forçant ce thonier équatorien, qui naviguait au nord des Marquises en dehors de la Zone économique exclusive de la Polynésie française, de rejoindre la Terre des Hommes qui se situait à 2 jours de navigation, contre 15 jours pour rejoindre son port d’attache.

Une opération de secours complexe a été déclenchée mercredi matin sur l’île de Nuku Hiva.

(crédit photo : haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Il s’agissait en effet de réaliser l’évacuation sanitaire du marin le plus gravement touché et de tester l’ensemble de l’équipage du navire, tout en respectant un niveau maximum de précautions sanitaires, compte tenu du contexte lié au Covid-19.

(crédit photo : haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Pour éviter tout risque éventuel de contamination des habitants de Nuku Hiva, le navire a été isolé dans la baie inhabitée de Haahopu, la plus proche de l’aérodrome de Terre Déserte. L’avion militaire Casa a acheminé sur place, en début de matinée, des médecins et des personnels soignants du Samu, équipés de tenues de protections biologiques complètes, qui ont aussitôt pris en charge le marin gravement atteint qui a pu être stabilisé. Ils ont également procédé à des prélèvements sur l’ensemble des 30 membres d’équipage.

Tout l’équipage a été dépisté. (crédit photo : haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Les véhicules et le matériel utilisés ont été plusieurs fois désinfectés lors du transfert du malade entre la baie de Haahopu et Terre Déserte.

Cette opération a été menée avec efficacité dans des délais réduits grâce à la coordination des équipes du Samu, de l’hôpital de Taiohae, des sapeurs-pompiers de Nuku Hiva, des gendarmes et des mutoi qui n’ont pas hésité à se mobiliser pour sauver une vie humaine.

(crédit photo : haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Le Casa a décollé pour Tahiti aux environs de 12 heures, transportant le malade tandis que l’équipage a regagné le bateau de pêche qui repart en mer.

L’ensemble de l’opération a été localement supervisé par M. Benoît Kautai, maire de Nuku Hiva, et par Guillaume Audebaud, chef de la subdivision administrative des îles Marquises.

(crédit photo : haut-commissariat de la République en Polynésie française)

A son arrivée à Tahiti à 15h15, le malade a été transféré dans une ambulance du Samu vers le Centre hospitalier de la Polynésie française où il a été pris en charge dans le cadre des protocoles sanitaires stricts prévus pour les malades du Covid. Les résultats sont en cours d’analyse.

L’équipe militaire de désinfection présente sur le territoire est intervenue dans l’avion Casa pour lui permettre de pouvoir repartir sur une éventuelle nouvelle mission sans rupture de capacités.

infos coronavirus