mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

L’affaire d’ice et de paka renvoyée à l’instruction

Publié le

Publié le 24/08/2017 à 6:30 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture 2 minutes

« Des difficultés d’ordre techniques et procédurales ». C’est en ces termes que le président du tribunal a très rapidement laissé entendre que le jugement en comparution immédiate prévu ce jeudi n’aurait pas lieu.

Les cinq prévenus – trois hommes et deux femmes âgés de 27 à 37 ans – devaient être jugés après avoir été interpellés samedi dernier suite à un banal contrôle routier. Après avoir saisi des sticks de paka, les gendarmes mettent ensuite la main sur des quantités plus importantes de cannabis et d’ice  ainsi qu’un million et demi de francs en liquide.

Problème pour le tribunal : une partie des saisies opérées dans le cadre de cette affaire le lendemain de l’interpellation n’a pas été jointe au dossier principal.
 
Ces saisies complémentaires font l’objet d’un second dossier communiqué seulement le matin de l’audience aux juges.  « Le tribunal s’interroge.  Certaines personnes chez qui des biens ont été saisies ou propriétaire même de ces biens ne sont pas là aujourd’hui, a regretté le président. Des biens et des saisies qui sont en rapport direct avec l’affaire et dont la défense n’a pas eu connaissance. »

De ce fait, après une brève suspension d’audience, celle-ci a été ajournée. Le tribunal a demandé le maintien en détention des prévenus en attendant qu’ils soient présentés à un juge d’instruction en vue d’une enquête approfondie.

Le procureur a confirmé que le parquet allait enclencher cette procédure. Plus tard dans la journée les cinq prévenus ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants. Deux hommes et une femme ont été placées en détention. Les autres sont ressortis libres sous contrôle judiciaire.
 
 

Bertrand Parent
 

infos coronavirus