mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

L’affaire Boiron renvoyée en août 2019

Publié le

Publié le 05/11/2018 à 9:11 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:08
Lecture < 1 min.

En septembre 2017, après plus de 5 ans d’enquête, le juge d’instruction a signé une ordonnance renvoyant 10 personnes devant le tribunal correctionnel dans l’affaire Boiron. 

Dans cette affaire, Marc Ramel, responsable du Ute Ute, bénéficie d’un non-lieu pour agression sexuelle, mais il est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour des atteintes sexuelles sur mineure de 13 ans et offres de produits stupéfiants à des mineures.  

Sabine Boiron, déjà condamnée pour usage de stupéfiants, est notamment renvoyée devant le tribunal correctionnel pour proxénétisme d’une mineure en échange d’ice. Elle encourt 5 ans de prison.  

Thierry Barbion encourt quant à lui 3 ans de prison. Il a choisi d’être défendu dans cette affaire par Me Frédérique Baulieu, qui a été l’avocate de Dominique Strauss-Kahn.  

Sept autres personnes sont également renvoyées devant le tribunal correctionnel pour des atteintes sexuelles sur une mineure de 13 ans, pour avoir eu des rapports sexuels avec une mineure en échange d’une rémunération et majoritairement pour de la détention d’ice.  

Le juge d’instruction Mayer divise le dossier en deux parties : l’une concernant le caractère sexuel des infractions, l’autre les stupéfiants.  L’affaire devait être examinée ce mardi. Elle a finalement été renvoyée aux 27 et 28 août 2019. 

Rédaction web 

infos coronavirus