vendredi 18 octobre 2019
A VOIR

|

“Je vais demander qu’on envoie ta maman en prison….. “

Publié le

Publié le 20/11/2017 à 15:43 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:18
Lecture 2 minutes

C’est dans une ambiance pesante, entrecoupée par les pleurs de la petite victime âgée de 11 ans aujourd’hui que l’affaire a été étudiée.

En juin 2014, après une dispute avec son compagnon, la mère avait pris l’enfant dans ses bras pour marcher le long de la route de ceinture à Faa’a. Alors qu’une voiture arrivait à contre-sens, elle s’était jetée devant le véhicule avec son enfant. Le conducteur était heureusement parvenu à éviter la collision. Mais la mère avait ensuite cogné son enfant contre le pare-chocs du véhicule.

Placée dans la foulée en garde à vue, elle avait déclaré aux gendarmes : “J’ai voulu me tuer et emporter avec moi ma fille“. Ces dernières années, la quadragénaire avait été placée à plusieurs reprises en hôpital psychiatrique.

L’expert psychiatre qui a étudié son dossier a conclu à une “altération de son discernement ” au moment des faits mais a tout de même estimé qu’elle était suffisamment saine d’esprit pour comparaître devant un tribunal.

Un avis que ne partage pas son avocat. “C’est une femme absolument déconnectée des réalités. L’envoyer à Nuutania ? Il faudrait plutôt un internement d’office. Cela n’a absolument aucun sens. La réponse n’est pas pénale. Elle est ailleurs“, a plaidé Me Smaïn Bennouar.

Le défenseur de la petite fille a, lui, fustigé la prévenue. “Quelqu’un qui fuit les conséquences de ses actes et qui aujourd’hui a oublié de venir à l’audience”. “Elle est hautement toxique pour sa fille. Cette femme reste très dangereuse“, a tonné Me Dominique Bourion.

Lors de sa prise de parole, le procureur de la République s’est, adressé directement à la fillette : “On est avec toi. Tu n’as rien à te reprocher. Tu as une maman qui ne va pas très bien et qui a fait quelque chose qui n’est pas digne d’une maman. Toi, tu dois te concentrer sur ton travail à l’école, tes amis. Tu es victime. Je vais demander qu’on envoie ta maman en prison un petit peu. Pour la soigner, la protéger, pas pour la punir“. Et le magistrat de requérir trois ans de prison ferme dont deux avec sursis avec mandat d’arrêt.

La quadragénaire a finalement évité un séjour à Nuutania. Le tribunal l’a en effet condamnée à deux ans de prison mais entièrement assortis du sursis. Elle devra en revanche se soumettre à des soins psychiatriques et verser 500 000 francs de dommages et intérêts à la petite.

Quant à son autorité parentale à son égard, elle lui a été définitivement retirée.

J-B. C. 

 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Kassav’ au fenua pour son 40ème anniversaire

C'est la deuxième fois que Kassav' vient au fenua, et cette fois, c'est pour son 40ème anniversaire ! Ils joueront ce soir à To'ata. Jacob Desvarieux, le chanteur du groupe de zouk, était notre invité :

Surf : le Français Jérémy Flores qualifié pour les...

https://www.facebook.com/FFsurf/videos/2504543452957295/ L'aventure s'est terminée pour notre Spartan Michel Bourez et le Français Jérémy Flores, compagnon de la Tahitienne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X