samedi 27 février 2021
A VOIR

|

Ils se disputent la télé au coupe-coupe : six mois de prison ferme

Publié le

Publié le 25/03/2018 à 14:48 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:39
Lecture < 1 min.

Décrit par les experts comme atteint de psychose, le quinquagénaire n’a pas exprimé de regret devant les gendarmes. Bien au contraire. « Ce n’est pas grave. Il peut être recousu. Ce n’est qu’un couteau. Ceux qui font la guerre, c’est pire », avait-il déclaré aux militaires.

Son frère s’est pourtant vu délivrer 10 jours d’ITT pour de profondes plaies dont l’une longue de 20 centimètres au niveau du dos qui lui a valu une quinzaine de points de suture.

A l’origine de la rixe : la télévision. La victime avait changé de chaîne afin que son fils puisse regarder un dessin animé. Ce que n’avait pas supporté son frère.

« C’est un psychopathe. Ce n’est pas la première fois. Quand ce n’est pas sur moi c’est sur mon petit frère, mon papa », a expliqué le blessé.

Pourtant, le quinquagénaire dispose d’un casier judiciaire vierge. L’expert psychiatre a considéré qu’en raison de ses troubles, son discernement avait été altéré au moment des faits mais pas aboli, rendant possible son procès.

« Je me suis emporté », a-t-il fini par lâcher à la barre.

Le mis en cause a été écroué à l’issu du procès. Outre la peine de prison, la justice lui a fait obligation de suivre des soins et de ne plus résider au domicile familial. Une nouvelle audience se tiendra pour déterminer le montant des dommages et intérêts qu’il devra verser à son frère.
 

J-B. C.

infos coronavirus